Trois nouvelles espèces de lézard à crête bleue décrites

Une équipe internationale avec participation genevoise montre que le spectaculaire lézard à ...
Trois nouvelles espèces de lézard à crête bleue décrites

Trois nouvelles espèces de lézard à crête bleue décrites

Photo: Philipp Wagner/Muséum Genève

Une équipe internationale avec participation genevoise montre que le spectaculaire lézard à crête bleue Calotes mystaceus regroupe en réalité cinq espèces distinctes. Trois d'entre elles sont décrites pour la première fois.

L’Asie du Sud et du Sud-Est forme l’aire de distribution générale des lézards à crête bleue, qui mesurent environ 30 centimètres. Ils vivent dans les forêts, mais aussi dans des milieux largement modifiés par l’activité humaine, comme des parcs en plein centre de Bangkok, des petits villages dans la campagne ou encore des jardins d’hôtels.

'Il est vraiment très surprenant que Calotes mystaceus n'ait pas été étudié plus précisément depuis sa description en 1837', indique Philipp Wagner, conservateur pour la recherche et de la protection des espèces à l’Allwetterzoo de Münster (D), cité jeudi dans un communiqué du Muséum de Genève.

C’est parce qu’un des membres de l’équipe scientifique, Timo Hartmann, du Muséum Alexander Koenig à Bonn (D), avait préalablement décrit une nouvelle espèce de Calotes au Vietnam, que ces chercheurs ont décidé d’étudier de plus près l'ensemble de ce groupe en Asie.

Teintes éclatantes

'Les teintes éclatantes des mâles, qui changent de couleur comme les caméléons, constituent le véritable trait distinctif des Calotes', explique Andreas Schmitz, chercheur au Muséum de Genève. Cette coloration permet à ces mâles agressifs et territoriaux de se reconnaître entre eux et aux femelles d’identifier les mâles les plus performants.

Si une femelle s'approche, les concurrents paradent en bleu électrique. A l’issue des combats territoriaux, les couleurs du mâle perdant disparaissent en quelques minutes. Et la nuit, tous les Calotes sont bruns ou noirs, ce qui les rend pratiquement invisibles.

Le genre Calotes reste relativement modeste en nombre d’espèces, qui vient tout de même de passer de 25 à 28. Les couleurs vives des mâles permettent de distinguer les trois différentes espèces nouvellement décrites dans le Bonn Zoological Bulletin. On dénombre un peu plus de 7000 espèces de lézards dans le monde. Entre 50 et 100 nouvelles espèces sont décrites chaque année.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus