Triomphe de l'UDC au National tempéré par un statu quo aux Etats

La droite ressort clairement victorieuse des élections fédérales de dimanche. Au National, ...
Triomphe de l'UDC au National tempéré par un statu quo aux Etats

Triomphe de l'UDC au National tempéré par un statu quo aux Etats

Photo: Keystone

La droite ressort clairement victorieuse des élections fédérales de dimanche. Au National, l'UDC triomphe, avec la conquête de onze sièges, tandis que le PLR empoche trois mandats supplémentaires. Ce glissement pourrait être freiné au Conseil des Etats.

Selon les derniers résultats provisoires de la SSR, le bloc de droite obtiendrait de justesse la majorité absolue à la Chambre du peuple. L'UDC (désormais 65 fauteuils), le PLR (33), la Lega (2) et le MCG (1) représenteraient 101 élus sur un total de 200.

Le parti conservateur battrait son record de 2007, lorsqu'il avait placé 62 députés. Les libéraux-radicaux fêtent de leur côté leur premier succès dans des élections fédérales depuis 36 ans.

Certains cantons illustrent ce revirement. A Genève, le PLR remporte un troisième siège au détriment des Verts. La droite y renforce ainsi sa majorité avec sept représentants sur onze. En Valais, le PDC et l'UDC gagnent un siège, tandis que le PS en cède un.

Dans le canton de Vaud, les résultats définitifs ne sont pas encore connus. Le PLR progresserait de quatre à cinq sièges, selon les projections SSR. Ce siège serait gagné au détriment du PS, qui reculerait de six à cinq.

Près de 30% pour l'UDC

Au Conseil national, l'UDC atteint 29,5% des votes, selon la deuxième projection de la SSR. C'est son meilleur score jamais réalisé. De l'autre côté de l'échiquier, le PS gagne 0,2 point à 18,9%. Le PLR progresse de 1,2 point à 16,3%.

Les Verts reculent de 1,5 point à 6,9%. Parmi les autres perdants, le PBD (-1,3 point) comptabilise 4,1% des électeurs, les Vert'libéraux 4,6% (-0,8%). Le PDC perd 0,2% pour s'établir à 12,1%.

Stabilité au Conseil des Etats

Même si 19 mandats sur 46 se joueront au second tour, ce glissement à droite ne va très vraisemblablement pas se produire à la Chambre des cantons. Pour que cette dernière bascule, l'UDC et le PLR devraient gagner à eux deux sept sièges. Une issue fort improbable, d'autant plus que les deux formations lutteront parfois l'une contre l'autre, comme en Argovie.

Les changements devraient donc rester minimes au Conseil des Etats. Le PS, l'UDC et le PLR pourraient chacun grappiller une à deux unités. L'équilibre continuera d'osciller entre centre-droit et centre-gauche: au cours de la dernière législature, le PS, le PDC et le PLR se partageaient 35 fauteuils.

Ecologie à l'agonie

Une constante s'observe dans les deux conseils: l'écologie politique est à l'agonie. Au National, les Verts'libéraux reculeraient de 6 sièges et les Verts de 5, tandis qu'aux Etats, les premiers disparaîtront du radar.

Au centre-droit, PDC et PBD limitent les dégâts, avec la perte d'un mandat chacun à la Chambre du peuple. Une stabilité qui semble également s'esquisser dans la Chambre des cantons, puisque le PBD est bien parti pour y conserver son unique sénateur, et que le PDC ne devrait abandonner qu'un seul mandat dans le pire des cas.

La gauche décline

La gauche se porte mal au National, vu qu'elle égare au total 6 élus. Cela est surtout dû à l'écroulement des Verts. Le PS lâche deux fauteuils, mais la gauche de la gauche fait son retour sous la Coupole, grâce à Denis de la Reussille (POP/NE), et les socialistes zurichois font bonne figure en gagnant deux sièges. A Fribourg et en Valais en revanche, le parti à la rose perd un élu à chaque fois.

Le PS et les Verts se comportent mieux au Conseil des Etats. Le Zurichois Daniel Jositsch s'empare même d'un des deux mandats de son canton. A Genève et à Vaud, le binôme rose-vert arrive en tête du premier tour, mais devra batailler dans un second scrutin. Le président du PS Christian Levrat devance ses concurrents à Fribourg, mais sans atteindre la majorité absolue.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus