Tout n'est pas autorisé en matière d'importation de feux d'artifice

De nombreux Suisses achètent souvent leurs fusées et vésuves du Nouvel An à l'étranger, sans ...
Tout n'est pas autorisé en matière d'importation de feux d'artifice

Tout n'est pas autorisé en matière d'importation de feux d'artifice

Photo: Keystone

De nombreux Suisses achètent souvent leurs fusées et vésuves du Nouvel An à l'étranger, sans savoir que leur importation légale est limitée à 2,5 kg par personne. Plusieurs engins pyrotechniques sont en outre interdits en Suisse, dont les pétards qui explosent au sol.

Les importations de feux d'artifice en Suisse en vue de la St-Sylvestre ont augmenté ces dernières années, indique jeudi à l'ats Peter Zellweger, porte-parole du commandement des gardes-frontière des cantons de Zurich, Schaffhouse et Thurgovie. Dans ces régions, 600 kg d'engins pyrotechniques introduits illégalement ont été saisis ces dernières années.

D'aucuns avaient acheté 10 à 20 kg d'articles de ce genre en Allemagne voisine. Certains ne sont pas au courant des règlements et des limitations à ce sujet, observe Peter Zellweger. Tout dépassement de la quantité de 2,5 kg autorisée doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'office central pour les explosifs et la pyrotechnie, rattaché à l'Office fédéral de la police.

Il est en outre strictement interdit d'importer des pétards qui explosent au sol, en raison de leur dangerosité. Tout engin pyrotechnique importé illégalement est saisi, rappelle le commandement des gardes-frontière de la région II dans un communiqué. Les personnes contrevenantes sont dénoncées auprès du Ministère public pour violation de la loi sur les explosifs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes