Tout le monde attend de savoir s'il y aura ou non un recours

La suite du dossier montreusien dépend d'un éventuel recours. Les Verts et Montreux Libre attendent ...
Tout le monde attend de savoir s'il y aura ou non un recours

Tout le monde attend de savoir s'il y aura ou non un recours

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La suite du dossier montreusien dépend d'un éventuel recours. Les Verts et Montreux Libre attendent les considérants de l'annulation prononcée par le Conseil d'Etat. Le syndic Laurent Wehrli se contente de prendre acte de la décision du gouvernement.

Recours ou pas contre la décision du Conseil d'Etat vaudois d'annuler le vote sur le centre de congrès ? 'Nous n'avons pas tous les éléments pour décider. Nous attendons les considérants de la décision pour nous prononcer sur la suite à donner', indique le conseiller communal écologiste de Montreux, Florian Chiaradia.

Amateurisme de la municipalité

Même réponse ou presque de la part de Christophe Privet, conseiller communal de Montreux Libre. Il faut attendre l'entier de la décision du Conseil d'Etat pour prendre position. L'élu ajoute seulement qu'il déplore 'l'amateurisme' de la municipalité avec ses bugs informatiques, le deuxième en trois ans. Et que chaque citoyen de Montreux peut faire recours.

Interrogé mercredi par Keystone-ATS, le syndic de Montreux Laurent Wehrli reste prudent. 'On prend acte' de la décision du gouvernement. 'Nous le remercions pour sa rapidité et l'on va analyser maintenant les différentes variantes'.

'En tant que syndic, je n'ai pas à être satisfait ou insatisfait' de cette décision, poursuit Laurent Wehrli. L'Établissement cantonal d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels (ECA) est en train de faire ses analyses. 'Nous allons poser calmement les éléments sur la table, mais surtout nous attendons de savoir si un recours sera déposé'.

A l'identique

Selon Laurent Wehrli, légalement et politiquement, il serait tout à fait possible de revoter sur le même projet. C'est même ce que demandent les recourants, ajoute-t-il sans pour autant dire qu'il privilégie aujourd'hui cette solution.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus