Toni Brunner quitte la présidence de l'UDC

Toni Brunner quitte la présidence de l'UDC. Le St-Gallois remettra son mandat le 23 avril prochain ...
Toni Brunner quitte la présidence de l'UDC

Toni Brunner quitte la présidence de l'UDC

Photo: Keystone

Toni Brunner quitte la présidence de l'UDC. Le St-Gallois remettra son mandat le 23 avril prochain. La direction propose le conseiller national bernois Albert Rösti comme successeur, a-t-elle indiqué à l'issue du séminaire annuel des cadres à Horn (TG).

Au terme de huit années passées à la tête du parti conservateur, 'il souhaite à nouveau se concentrer sur son travail politique de conseiller national et l'exploitation de son propre domaine agricole', indique samedi un communiqué de l'UDC.

Lorsqu'il a repris des mains de l'actuel conseiller fédéral Ueli Maurer la présidence du parti en 2008, Toni Brunner a déjà une longue carrière politique derrière lui: conseiller national en 1995 à 21 ans, président de la section st-galloise de l'UDC en 1998, vice-président du parti national en 2000.

Ligne dure

Paysan, porteur d'une image d'authenticité, arpentant inlassablement les salles de meetings pour défendre la cause, Toni Brunner passe alors pour dynamique, discipliné et ambitieux. Son mentor Christoph Blocher lui souffle ce qui lui manque en expérience et en maturité.

Albert Rösti, 48 ans, s'inscrit également davantage dans la ligne dure zurichoise du parti que dans l'aile plus modérée bernoise. Il a ainsi été au premier plan lors de la défense de l'initiative contre l'immigration de masse.

Chef de campagne alémanique de l'UDC lors des élections fédérales, la formation voulait le mettre en avant. Le parti l'avait d'ailleurs choisi comme candidat au Conseil fédéral.

Mais ce fils de paysans de Kandersteg (BE), qui n'a jamais véritablement réussi à percer sur le plan cantonal, a décidé de se retirer. Avec deux Bernois au gouvernement, Simonetta Sommaruga et Johann Schneider-Ammann, ses chances étaient minces.

Démission de Martin Baltisser

Autre démission surprise, celle du secrétaire général de l'UDC Martin Baltisser 'dans le courant de l'année'. Il explique vouloir 'relever un nouveau défi professionnel dans le secteur privé'. Martin Baltisser dirige le secrétariat général depuis 2009 après avoir exercé cette fonction déjà dans le courant des années 1990.

La direction du parti sera renouvelée le 23 avril à Langenthal (BE) pour une période de deux ans. Pour ce faire, elle a constitué un groupe de travail chargé, d'une part, de proposer une nouvelle composition et, d'autre part, d'examiner si d'autres changements doivent être entrepris au sein de la formation.

Déjà le PLR et le PDC

Avec l'UDC, ce sont ainsi pas moins de trois partis gouvernementaux qui désigneront en avril un nouveau président ou une nouvelle présidente. Philipp Müller a annoncé son retrait du PLR en décembre et Christophe Darbellay ne se représente pas à la tête du PDC.

Enfin, les Verts devront également renouveler leur direction au printemps. Après quatre ans à la coprésidence des Verts, Adèle Thorens a annoncé en décembre qu'elle quittait son poste.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus