Parmelin, Aeschi et Gobbi sur le ticket UDC le 9 décembre

Thomas Aeschi, Guy Parmelin et Norman Gobbi figureront sur le ticket de l'UDC le 9 décembre ...
Parmelin, Aeschi et Gobbi sur le ticket UDC le 9 décembre

Parmelin, Aeschi et Gobbi sur le ticket UDC le 9 décembre

Photo: Keystone

Thomas Aeschi, Guy Parmelin et Norman Gobbi figureront sur le ticket de l'UDC le 9 décembre. Le groupe parlementaire a désigné vendredi ces candidats pour reprendre le siège laissé libre par Eveline Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral.

Le groupe a ainsi retenu l'idée, déjà plébiscitée lundi par sa direction, d'un ticket à trois avec des représentants de chaque grande région linguistique. Cette option est décriée par certains comme une manoeuvre pour faciliter l'élection d'un Alémanique.

Le choix était plus large concernant les représentants d'outre-Sarine. Pour la Suisse alémanique, la direction avait présélectionné les conseillers nationaux grison Heinz Brand et zougois Thomas Aeschi, ainsi que le conseiller d'Etat nidwaldien Res Schmid.

Egalement retenu, le conseiller national bernois Albert Rösti s'est entre-temps retiré de la course. D'autres candidatures avaient en revanche déjà été écartées lundi: le conseiller aux Etats Hannes German (SH), ainsi que les conseillers nationaux Thomas Hurter (SH) et Thomas de Courten (BL).

Côté romand, le groupe avait à trancher entre le conseiller national vaudois Guy Parmelin ou le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger. Seul Tessinois dans la course, le conseiller d'Etat léguiste Norman Gobbi était quant à lui assuré d'être retenu.

Verdict le 9 décembre

L'Assemblée fédérale tranchera le 9 décembre. Le fait de figurer sur le ticket ne garantit pas d'être bien placé pour devenir conseiller fédéral. Le Parlement ne retiendra qu'une personne au final, et il n'est pas tenu de choisir un des candidats officiels.

Il pourrait se tourner vers un autre démocrate du centre, voire une personne d'un autre parti. Ce pourrait notamment être le cas si le profil d'aucun des trois poulains ne convient aux autres partis, notamment pour ce qui est de la collégialité, de la capacité au compromis et de la position sur le dossier européen.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes