Sommaruga veut une « répartition équitable » des demandeurs d'asile

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a indiqué mercredi que Berne veut être ...
Sommaruga veut une « répartition équitable » des demandeurs d'asile

Sommaruga veut une

Photo: Keystone

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a indiqué mercredi que Berne veut être intégré à un système de répartition géographique des demandeurs d'asile en Europe. Elle s'exprimait lors sa visite à Vienne au président Heinz Fischer.

'Il est plus que temps d'avoir en Europe une clé de répartition qui fonctionne selon le principe de la solidarité. La Suisse y participera', a assuré la présidente de la Confédération à l'issue d'une rencontre avec son homologue autrichien Heinz Fischer à Vienne.

Face à l'explosion du nombre de réfugiés en Europe depuis un an, 'il faut une répartition équitable', a estimé la cheffe du Département fédéral de Justice et Police (DFJP), soulignant qu'une solution ne pouvait exister qu'à l'échelle de l'Europe. Membre de l'espace Schengen, la Suisse a d'ores et déjà décidé d'accueillir 3000 réfugiés syriens supplémentaires, en plus des quelque 10'000 déjà sur son sol, a rappelé la conseillère fédérale.

Lundi, le chancelier autrichien Werner Faymann avait lui aussi plaidé pour une répartition des demandeurs d'asile au sein de l'UE selon des quotas liés à la population de chaque pays. Cette mesure doit être proposée le 13 mai par la Commission européenne. Elle nécessite l'approbation du Conseil européen, qui se réunira les 25 et 26 juin.

La récente explosion du nombre des demandeurs d'asile a accru les disparités au sein de l'UE, la responsabilité de l'accueil incombant exclusivement aux pays d'arrivée des migrants, en vertu du règlement de Dublin. Des pays comme la Hongrie, l'Autriche, l'Italie ou Malte estiment ainsi devoir faire face à une charge disproportionnée.

Soutien autrichien souhaité

En plus de M. Fischer, la conseillère fédérale a rencontré M. Faymann. Les relations bilatérales et la place de la Suisse au sein de l'Europe ont constitué le coeur des discussions, a indiqué le DFJP dans un communiqué diffusé en fin d'après-midi.

Mme Sommaruga a présenté à ses deux interlocuteurs l'état d'avancement de la mise en oeuvre de l'article d'application de l'initiative contre l'immigration de masse. La présidente de la Confédération a également discuté de la situation en Ukraine, alors que l'Autriche doit assurer en 2017 la présidence tournante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), trois ans après la Suisse.

Visite d'un musée

A l'issue des pourparlers officiels, Mme Sommaruga et M. Fischer ont visité ensemble l'exposition 'Europa in Wien (Wiener Kongress 1814/15)' au musée Belvedere à Vienne, consacrée au Congrès de Vienne.

L'exposition commémore le bicentenaire de cet événement marquant du XIXe siècle, non sans répercussions pour la Suisse: c'est en effet au Congrès de Vienne que la neutralité suisse a été, pour la première fois, officiellement reconnue au plan international.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes