Sommaruga appelle les Etats à renforcer le droit de la guerre

Une plateforme entre Etats sur l'application du droit international humanitaire est nécessaire ...
Sommaruga appelle les Etats à renforcer le droit de la guerre

Sommaruga appelle les Etats à renforcer le droit de la guerre

Photo: Keystone

Une plateforme entre Etats sur l'application du droit international humanitaire est nécessaire. Simonetta Sommaruga a demandé mardi à Genève un tel mécanisme devant la Conférence de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge tout en attirant l'attention sur les migrants.

Si la résolution de la Suisse et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est validée, les Etats se réuniront au moins une fois par année, mais sur une base volontaire. Aucune sanction ni aucun conflit en particulier ne seront évoqués. Ce mécanisme n’est pas prévu 'pour clouer des Etats au pilori', a insisté la présidente de la Confédération dans son discours d’ouverture de cette 32e Conférence internationale.

'Le droit, dans la guerre, ne doit pas rester muet'. Si le droit international humanitaire (DIH) a connu une 'évolution impressionnante', il 'est souvent trop peu respecté'. Mme Sommaruga s’est réjouie que le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge soit resté fidèle à son principe de neutralité, sans faire de distinction entre acteurs ou conflits, malgré parfois certaines critiques.

Elle a aussi insisté sur les victimes civiles des conflits. Leurs noms 'tombent bien vite dans l'oubli' tant elles sont nombreuses. Elle a salué l'humanité dont a fait preuve le Mouvement dans la situation actuelle sur le front des réfugiés. Ce thème doit être largement abordé lors des presque trois jours de conférence. Il sera l’un des 'principaux défis que le monde aura à relever ces prochaines décennies'.

Volontaires sur Ebola honorés

La réunion s'est ouverte sur une remise de prix aux volontaires de la Croix-Rouge engagés contre le virus Ebola en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

Organisée tous les quatre ans depuis plus de 150 ans, la Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge permet de débattre des enjeux de l'aide humanitaire. Elle réunit le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (CICR, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et les 189 sociétés nationales) et les 196 Etats parties aux Conventions de Genève.

Plusieurs résolutions seront négociées sur les violences sexuelles, le personnel médical attaqué, deux thèmes importants selon le CICR, ou encore le changement climatique. Des discussions seront également organisées sur les catastrophes naturelles ou encore la contribution du Mouvement aux nouveaux Objectifs pour le développement durable (ODD).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus