Revue de presse du dimanche 31 janvier 2016

Les discussions avec l'UE pour l'introduction des contingents d'étrangers en Suisse et l'accueil ...
Revue de presse du dimanche 31 janvier 2016

Revue de presse du dimanche 31 janvier 2016

Photo: Keystone

Les discussions avec l'UE pour l'introduction des contingents d'étrangers en Suisse et l'accueil des réfugiés, en passant par le virus Zika et Credit Suisse, voilà les principaux thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Les discussions avec l'Union européenne sur la mise en oeuvre de l'initiative de l'UDC 'contre l'immigration de masse', visant à réintroduire des contingents, 'ne piétinent pas' et 'sont intensives', déclare le ministre suisse des Affaires étrangères, Didier Burkhalter, dans Le Matin Dimanche. 'Nous avons gravi les 95% de la montagne, mais ce sont les cinq derniers (pourcents) qui sont les plus durs', poursuit-il. Selon le PLR neuchâtelois, les critères et les définitions permettant d'activer la clause de sauvegarde sont actuellement négociés.

Le Matin Dimanche: L'enlèvement de la missionnaire bâloise à Tombouctou début janvier par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) est un 'cas très délicat et très difficile à résoudre', déclare dans Le Matin Dimanche le chef de la diplomatie suisse, Didier Burkhalter. 'Nous sommes dans un combat pour la maintenir en vie et cela ne va pas être simple'. Il souligne que le Département fédéral des Affaires étrangères a répété à la Bâloise à maintes reprises qu'il était dangereux de retourner au nord du Mali, où elle avait déjà été victime d'un rapt de djihadistes en 2012. Elle avait été libérée peu après en s'engageant à ne pas revenir dans le pays.

NZZ am Sonntag: Cinq mille quatre cent quarante-sept requérants d'asile, qui ont reçu une décision de renvoi de Berne, ont disparu en Suisse ou à l'étranger, rapporte la NZZ am Sonntag, se basant sur les statistiques du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Ce chiffre correspond à presque 40% de tous les réfugiés qui doivent quitter la Suisse. Les autorités ne savent pas où se trouvent ces personnes et les ont répertoriées comme des 'départs incontrôlés'. La plupart viennent de Gambie, du Nigeria et d'Erythrée.

Schweiz am Sonntag: Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) table sur des coûts de l'ordre de 1,5 milliard de francs en 2016, dont 940 millions affectés à l'aide sociale pour les requérants d'asile, les personnes admises provisoirement et les réfugiés, indique Schweiz am Sonntag. Le journal prend comme référence le budget de l'asile de la Confédération. L'aide sociale était estimée l'an passé à 746 millions, mais deux crédits supplémentaires d'un total de 207 millions ont encore été alloués, car le nombre de demandes d'asile est presque deux fois supérieur à ce qui avait d'abord été planifié.

Zentralschweiz am Sonntag: Le moustique-tigre, qui transmet le virus Zika, potentiellement dangereux pour les femmes enceintes, continue sa progression en Suisse. Il s'est propagé dans tout le Tessin, où il a été répertorié dans environ soixante communes, explique l'expert en moustique Peter Lüthy dans Zentralschweiz am Sonntag. Le virus Zyka n'a toutefois pas encore été décelé dans la population locale d'insecte. 'Mais nous n'avons pas la situation totalement sous contrôle au Tessin', prévient M. Lüthy. Il demande alors à l'Office fédéral de la santé d'introduire immédiatement une déclaration obligatoire des infections attribuables au Zika.

SonntagsZeitung: Le numéro deux bancaire suisse, Credit Suisse, qui doit présenter jeudi ses résultats annuels, devrait annoncer une perte d'un milliard de francs, croit savoir la SonntagsZeitung. A l'origine de ce résultat: un amortissement d'écarts d'acquisition (goodwill) de l'ordre de quatre milliards de francs pour la banque d'investissement Donaldson, Lufkin & Jenrette (DLJ), rachetée en 2000 bien en dessous de la valeur comptable. Des provisions pour contentieux, des pertes dans des obligations de sociétés actives dans le secteur pétrolier et des frais de restructuration élevés ont également contribué à ce résultat déficitaire.

Le Matin Dimanche/Schweiz am Sonntag/NZZ am Sonntag/SonntagsZeitung: Un comité de la région de Berne planche depuis un an sur une candidature multi-sites de la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver de 2026, affirment plusieurs journaux. Il prévoit d'organiser les compétitions à Berne, Bâle, en Valais, dans les Grisons et en Suisse centrale. 'Notre objectif est d'inclure la Suisse urbaine', explique un membre du comité, l'ingénieur bernois Kurt Iseli. Il est persuadé que pour des JO, 'le régionalisme est à côté de la plaque'. Trois autres régions helvétiques, le Valais, la région lémanique et les Grisons, ont déjà annoncé leur intérêt pour une candidature à cette même date. Les derniers JO organisés en Suisse remontent à 1948.

Ostschweiz am Sonntag: Le nombre de menaces et de violences commises à l'encontre des autorités ont bondi ces vingt dernières années en Suisse, passant de 426 cas en 1994 à 2600 en 2014, indique Ostschweiz am Sonntag, citant un rapport de l'Office fédéral de la statistique. Selon la fédération suisse des fonctionnaires de police, 95% des personnes qui en sont victimes sont des policiers. Appelant à 'une position plus ferme', l'association va réactiver le groupe de travail 'Stop à la violence contre les policiers'.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Une équipe de chirurgiens genevois et bernois a séparé avec succès en décembre à l'Inselspital de Berne deux jumelles siamoises prématurées de huit jours, qui partageaient la même poitrine et le même foie. Jamais une telle intervention n'avait été effectuée de manière aussi précoce sur des êtres si petits, affirme Le Matin Dimanche. L'opération a dû être menée d'urgence, l'une des deux fillettes étant en hypertension car recevant trop de sang et l'autre en hypotension pour la raison inverse. Selon les médecins, les nouveau-nés sont en bonne santé et prennent du poids. Ils devraient pouvoir vivre normalement.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus