Revue de presse du dimanche 24 juin 2017

CarPostal, l'aigle bicéphale albanais et les primes d'assurance maladie habillent une bonne ...
Revue de presse du dimanche 24 juin 2017

Revue de presse du dimanche 24 juin 2017

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI

CarPostal, l'aigle bicéphale albanais et les primes d'assurance maladie habillent une bonne partie des pages de la presse dominicale suisse. Voici les titres de ces informations non confirmées à Keystone-ATS:

Le Matin Dimanche: La France a condamné la filiale suisse CarPostal France à verser 10,6 millions de francs de dommages et intérêt en octobre 2016. Elle l'accusait de concurrence déloyale car elle aurait bénéficié de subventions publiques, affirme Le Matin Dimanche. La Poste a fait recours. Mais le rapport d’experts publié il y a quinze jours par La Poste indique que la filiale française a reçu 54 millions entre juin 2006 et décembre 2011 de la part de la maison mère. Premier fait troublant, soulignent les experts, cette somme additionnée aux 17 millions versés à la filiale du Liechtenstein totalisent 71 millions, soit quasi la somme d’argent public perçu en trop par CarPostal pendant cette période (72 millions). Second fait troublant, bien que la structure comptable qui a permis ces versements ait été dissoute, 25 millions ont encore été transférés en France après 2011.

NZZ am Sonntag: Les ministres des sports Guy Parmelin (UDC) et des affaires étrangères Ignazio Cassis (PLR) ont défendu dimanche dans la NZZ am Sonntag le geste des deux footballeurs d'origine albanaise Granit Xhaka et Sherdan Shaqiri. Les deux sportifs suisses ont mimé l'aigle albanais lors du match de football contre la Serbie vendredi soir. 'Toute personne qui a vécu l'ambiance électrique apprécie d'autant plus la performance de notre équipe nationale et peut comprendre les émotions qui envahissent un joueur', a déclaré le conseiller fédéral vaudois, qui était présent dans le stade de Kaliningrad. Créer maintenant une polémique autour d'émotions ne s'inscrit pas dans l'esprit sportif, a-t-il ajouté. Son collègue tessinois Ignazio Cassis a décrit l'équipe comme un parfait exemple de mélange de différentes cultures. Commentant l'aigle bicéphale, celui qui a des racines italiennes a déclaré: 'Je ne doute pas que l'on puisse ressentir des émotions patriotiques pour la nation qui vous a accueillie, sans oublier ses racines'.

Le Matin Dimanche: Un quart de la population romande bénéficie d'aide pour payer ses primes d'assurance maladie. Au total, les autorités déboursent donc plus de 1,4 milliard de francs, affirme Le Matin Dimanche qui a mené l'enquête. Ménages et collectivités publics dénoncent des primes qui ne font qu'augmenter. 'L’obligation de s’assurer a transformé la prime en impôt. Or un impôt doit au moins en partie tenir compte de la situation financière du ménage. Sans les subsides, l’obligation d’assurance serait juste insupportable', plaide le conseiller d’État vaudois Pierre-Yves Maillard. Mais selon un sondage de l’Institut GfS, publié cette semaine, seules 34% des personnes interrogées seraient prêtes à faire dépendre les primes du revenu.

NZZ am Sonntag: L'UDC fait de l'aide sociale un gros sujet de campagne et exige que ses récipiendaires travaillent davantage mais, affirme la NZZ am Sonntag, la moitié des quelque 270'000 personnes qui bénéficient d'aide ne peuvent pas travailler du tout. 'La dépendance à l'aide sociale est souvent un problème structurel et non la conséquence du comportement individuel des personnes touchées', explique Felix Wolffers, coprésident de la Conférence suisse des institutions d'action sociale. Beaucoup de personnes actives sur le marché du travail sont ainsi considérées comme difficilement employables parce qu'elles sont très peu qualifiées et ont souvent plus de 50 ans. Et en Suisse, les emplois pour les travailleurs peu qualifiés ont été perdus, soutient-il. Par ailleurs, nombre des bénéficiaires sont des enfants, des adolescents, des retraités, des parents célibataires, des malades ainsi que des handicapés.

SonntagsZeitung: L'an dernier 33 communes suisses ont disparu à la suite de fusions, affirme la SonntagsZeitung, en s'appuyant sur les dernières statistiques officielles. Depuis 10 ans, 500 d'entre elles ont choisi de faire de même et la tendance se poursuit. Actuellement 145 communes ont des projets de fusionner. La situation est d'autant plus visible dans les régions de montagnes 'où le rythme des émigrations s'est de nouveau intensifié', explique le directeur de l'Association des communes de Suisse, Reto Lindegger. Pour assurer leur survie, les communes menacées de déclin recourent donc à ce stratagème. Mais pas seulement. Après Albinen (VS), une autre commune valaisanne, Varen - elle aussi appartenant au district de Loèche -, a décidé d'attirer des citoyens en offrant une aide financière à toute personne qui y déposerait ses papiers. L'offre est bien sûr assujettie à plusieurs conditions.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Le Parlement va se pencher sur le retour de 800 millions de francs d'avoirs à l'Ouzbékistan, gelés en 2012 par le Ministère public lors d'une vaste enquête pour blanchiment et faux dans les titres. Selon des informations des journaux alémaniques Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag, le conseiller national Carlo Sommaruga (PS/GE) a annoncé qu'il porterait l'affaire devant la commission des affaires étrangères. Il reproche au Conseil fédéral d'avoir caché son intention de dégeler les fonds le 4 juin lors d'une session de questions avec le Conseil national. Le ministère de la justice a répliqué qu'il s'agissait d'un cas en cours, mais confirme aux hebdomadaires que la restitution de cet argent à l'Ouzbékistan est bien prévue.

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung: Selon la SonntagsZeitung, les tribunaux suisses condamnent de plus en plus de personnes pour cruauté envers les animaux. Ainsi, 474 condamnations ont été prononcées l'année dernière, selon des chiffres de l'Office fédéral de la statistique, soit trois fois plus qu'il y a dix ans. Pour la fondation qui défend les droits des animaux Tier im Recht, cela signifie que la population est désormais plus attentive et dénonce les délits qu'elle observe. Les juges ont reconnu que 82% des personnes jugées en 2017 avaient agi avec préméditation; ils sont toutefois restés cléments. Alors que la loi prévoit des peines pécuniaires allant jusqu'à 360 jours-amende, les tortionnaires ont en moyenne écopé de 30 jours-amende, selon un décompte de TIR.

SonntagsBlick: Le service de renseignement de la Confédération a licencié un de ses employés après avoir remarqué qu'il fréquentait régulièrement des sites Internet pornographiques pendant son service, affirme le SonntagsBlick qui cite un porte-parole des services secrets helvétiques. Le Ministère public de Berne a été averti et devrait ouvrir des enquêtes préliminaires. L'affaire est d'autant plus explosive, explique le journal, que le SRC recueille des données sensibles et, avec la nouvelle loi sur les services de renseignements, dispose de pouvoirs étendus en matière de surveillance électronique. La visite de sites douteux peut ouvrir la porte aux attaques de pirates informatiques et mettre gravement en danger la sécurité des données.

/ATS
 

Actualités suivantes