Réunions de plus de dix personnes interdites dans les Grisons

Les Grisons durcissent les mesures contre le coronavirus. Les réunions de plus de dix personnes ...
Réunions de plus de dix personnes interdites dans les Grisons

Réunions de plus de dix personnes interdites dans les Grisons

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Les Grisons durcissent les mesures contre le coronavirus. Les réunions de plus de dix personnes sont interdites dès vendredi à 23h00 et jusqu'au 18 décembre. Toute la population de trois régions va être testée sur une base volontaire.

Le gouvernement grison a présenté vendredi un concept global de protection pour les vacances et la saison d'hiver. Une stratégie est mise en oeuvre pour les régions du canton qui sont particulièrement touchées par le coronavirus.

Dans le cadre d'un projet pilote, toute la population de trois régions (Maloja, Bernina et Basse-Engadine/Val Müstair) sera testée sur une base volontaire entre le 11 et le 13 décembre. Ce projet pilote servira de base pour tester l'ensemble de la population du canton en cas de nouvelle hausse du nombre d'infections.

Le nombre d'infections n'a que légèrement diminué ces derniers jours en Suisse. Dans les Grisons, ce chiffre augmente ou stagne à un niveau élevé. Actuellement, 734 personnes sont en isolement et 1076 en quarantaine dans le canton.

Le nombre de décès a doublé

Le nombre de décès dans les Grisons a plus que doublé depuis le mois d'octobre. Plus de la moitié des personnes testées positives ne savent pas où elles ont été infectées, a précisé l'exécutif. En moyenne, une centaine de nouveaux cas sont enregistrés chaque jour.

Le taux moyen de reproduction est de 0,97, ce qui signifie que chaque personne dont le test est positif infecte une autre personne. C'est le 5e taux de reproduction le plus élevé de Suisse. En l'absence de mesures supplémentaires, 'le risque est grand que les hôpitaux atteignent leurs limites pendant la saison hivernale', souligne le gouvernement grison.

Les nouvelles restrictions entrent en vigueur vendredi à 23h00 et s'appliquent jusqu'au 18 décembre. Elles concernent les rassemblements et les réunions, les restaurants, les sports et les loisirs. Le concept vise à contenir la pandémie, à assurer la saison hivernale dans les régions touristiques et à permettre des célébrations dans le cadre privé à Noël et à Nouvel-An, a indiqué le gouvernement.

Nouvelles règles

Selon les nouvelles règles, pas plus de dix personnes sont autorisées à se réunir, que ce soit dans des espaces privés ou publics, sur des places, des trottoirs, des parcs ou des promenades. Les réunions et évènements politiques ne sont pas concernés. Les services de culte peuvent toujours être organisés avec un maximum de 50 personnes, à condition que les concepts de protection soient mis en place et respectés.

Les restaurants, y compris ceux des stations de ski, sont fermés jusqu'au 17 décembre inclus. Les exceptions autorisées jusqu'à 22h00 sont les livraisons d'aliments à domicile et les plats à emporter, les cantines et les restaurants dans les hôtels pour les clients des hôtels.

Vie culturelle réduite

La vie culturelle est aussi réduite. Les cinémas, les théâtres, les musées, les galeries, les bibliothèques, les centres sportifs et de remise en forme sont fermés.

Les installations de loisirs en plein air peuvent rester ouvertes. Les activités sportives dans les espaces publics et privés de plus de dix personnes sont interdites. Les exceptions sont les activités sportives avec des enfants de moins de 16 ans et les sports professionnels.

Masque obligatoire dans les écoles

Dans les écoles publiques et privées, les masques sont obligatoires dans l'ensemble des locaux scolaires jusqu'au 23 décembre. Les élèves des jardins d'enfants et des écoles primaires sont exemptés.

Le gouvernement grison va réévaluer la situation le 15 décembre. Une décision sera alors prise sur les mesures à prendre. Toutes les entreprises touchées par les mesures annoncées vendredi ont droit à une compensation pour le chômage partiel.

/ATS
 

Actualités suivantes