Réouverture du zoo de Bâle samedi avec des restrictions

Le zoo de Bâle rouvre ses portes samedi avec des mesures de protection contre le coronavirus ...
Réouverture du zoo de Bâle samedi avec des restrictions

Le zoo de Bâle rouvre ses portes samedi avec des mesures de protection contre le coronavirus. Il ne pourra pas y avoir plus de 4000 visiteurs en même temps. Certaines installations restent fermées.

'J'ai hâte que nous puissions rouvrir les portes', a déclaré jeudi Olivier Pagan, directeur du zoo de Bâle. Beaucoup d'animaux sont nés pendant la fermeture et les visiteurs pourront les observer pour la première fois.

Ces derniers jours, le zoo a mis en place des mesures de protection. Des affiches placées devant les entrées informent sur les règles de conduite les plus importantes. Il ne pourra pas y avoir plus de 4000 visiteurs en même temps dans le zoo.

Petites animaleries fermées

Les petites animaleries restent fermées au public. Les grandes ne sont accessibles que dans un sens. Des bénévoles contrôleront que les mesures de protection sont bien respectées.

Le zoo de Zurich, qui rouvre également samedi, a déjà annoncé des mesures similaires mercredi. La visite des grandes installations se fait dans un seul sens et les petites restent fermées. Le nombre de visiteurs quotidien est limité à 5800 et il ne peut pas y avoir plus de 3000 personnes en même temps dans le zoo.

Naissances et morts

Pendant la fermeture du zoo de Bâle, de nombreux animaux ont vu le jour, notamment des hippocampes, des crocodiles, des rennes, des singes, des suricates, ainsi que de nombreux poissons et oiseaux.

D'autres sont morts: une vieille vache zébu et un jeune renne trop faible ont dû être endormis. Une buse a profité du zoo vide pour capturer un canard mandarin. Une girafe a dû être placée sous anesthésie pour que ses sabots soient soignés et elle en est morte. Son pelage et une partie de son squelette ont été données au Musée d'histoire naturelle de Bâle.

Retour du public

Les animaux s'habitueront rapidement au retour du public. Certains animaux, comme les grands singes, aiment observer les gens, souligne la direction du zoo.

La fermeture du plus vieux zoo de Suisse pendant 82 jours a des conséquences financières importantes. Le manque à gagner sur les entrées est de 5,5 millions de francs, a indiqué Olivier Pagan. Grâce à de nombreux dons, ce montant a pu être réduit à 3,5 millions de francs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus