Rappel des engagements jurassiens concernant l'accueil de Moutier

Le Gouvernement jurassien a rappelé lundi ses engagements envers la Ville de Moutier (BE) en ...
Rappel des engagements jurassiens concernant l'accueil de Moutier

Rappel des engagements jurassiens concernant l'accueil de Moutier

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le Gouvernement jurassien a rappelé lundi ses engagements envers la Ville de Moutier (BE) en vue de la votation du 28 mars. En cas de transfert de la cité prévôtoise, il assure lui réserver une place majeure au sein du canton du Jura.

Le Gouvernement jurassien a pris l'engagement d'implanter à Moutier plusieurs unités de l'administration cantonale, correspondant à plus de 180 postes à plein temps (EPT). A ce chiffre viendront encore s'ajouter les postes liés à l'enseignement obligatoire et ceux à la formation du secondaire II.

Il sera possible de passer l'examen visant à l'obtention du permis de conduire à Moutier et la population bénéficiera à nouveau d'un office régional de placement au sein de la commune. L'école à journée continue telle qu'elle prévaut actuellement sera maintenue en cas de transfert dans le canton du Jura.

Si le oui l'emporte le 28 mars, Moutier deviendra la 2e commune du canton du Jura, derrière Delémont mais devant Porrentruy. La ville aura droit à sept députés sur 60 au sein du Parlement. 'La commune aura une influence significative sur les orientations cantonales', écrit le canton dans son communiqué.

Liste hospitalière

S'agissant de l'Hôpital de Moutier, dont l'avenir est assuré quel que soit le choix des Prévôtois, l'exécutif jurassien assure que les prestations offertes seront reconnues sur la liste hospitalière jurassienne au même titre qu'elles le sont aujourd'hui sur la liste hospitalière du canton de Berne.

Le vote du 18 juin 2017, qui avait débouché sur une majorité de 137 voix en faveur du transfert dans le canton du Jura, a été invalidé par la justice bernoise en raison d'irrégularités. Près de quatre ans plus tard, les Prévôtois s'apprêtent à répéter cet exercice démocratique.

/ATS