Prof soutenue par une ministre zurichoise contre un élu UDC

Le conseiller national Andreas Glarner (UDC/AG) a diffusé sur internet le nom et les coordonnées ...
Prof soutenue par une ministre zurichoise contre un élu UDC

Soutien politique à une prof zurichoise

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Le conseiller national Andreas Glarner (UDC/AG) a diffusé sur internet le nom et les coordonnées d'une enseignante zurichoise qui avait accordé une dispense aux élèves musulmans désirant fêter la fin du ramadan. Les autorités zurichoises montent au créneau.

Le comportement d'Andreas Glarner est 'inacceptable', a critiqué la ministre de l'éducation zurichoise Silvia Steiner (PDC) mercredi par communiqué. Il a 'dépassé toute décence politique' et 'violé l'intégrité personnelle' de l'enseignante, écrit la conseillère d'Etat. Si la prof 'diffamée' intente une action en justice contre le conseiller national argovien, elle la soutiendra.

Filippo Leutenegger (PLR), membre de l'exécutif de la ville de Zurich en charge des écoles, a lui aussi réagi mercredi. 'L'attaque' contre l'enseignante n'est pas seulement 'injustifiée', elle est aussi 'inadmissible'. Il souligne que son département se tient pleinement derrière l'enseignante.

Dispenses pour fêter la fin du ramadan

Dans un message adressé par écrit aux parents d'élèves musulmans, l'enseignante de degré primaire leur a indiqué que si les enfants voulaient rester chez eux pour célébrer la fin du ramadan, ils le pouvaient sans devoir utiliser un jour de congé 'joker'. Une confirmation par e-mail ou sms était toutefois nécessaire.

Andreas Glarner a diffusé la missive mardi publiquement sur le réseau social Facebook, avec le nom de l'enseignante, son adresse e-mail, son numéro de téléphone portable ainsi que les coordonnées de l'école. 'Sans commentaire - mais peut-être que quelqu'un aimerait dire à l'enseignante ce qu'il en pense', a-t-il commenté.

Suite à une demande de l'établissement, le politicien a ensuite caviardé ces informations (le numéro de la prof reste toutefois visible dans l'historique des modifications de sa publication), comme il l'explique lui-même sur Facebook. 'Voilà où nous en sommes arrivés dans ce pays', a-t-il ajouté. 'Suisse, réveille-toi!'

L'enseignante a suivi les règles

Pour Silvia Steiner, l'enseignante n'a rien fait de mal. Les dispenses pour motifs religieux ont une longue tradition dans le canton protestant de Zurich. Auparavant, c'était surtout les élèves catholiques et juifs qui y avaient droit. Désormais, les enfants de toutes confessions peuvent y prétendre si leur communauté célèbre une fête importante.

L'Aïd el-Fitr (ou 'petit Aïd'), célébré le jour suivant la fin du ramadan, est l'une des deux grandes fêtes des musulmans avec l'Aïd el-Kebir ('grand Aïd'). Son importance est comparable à celle de Noël pour les chrétiens.

Ancien maire d'Oberwil-Lieli

Andreas Glarner a plusieurs fois défrayé la chronique par le passé. Il est l'ancien maire d'Oberwil-Lieli, commune qui s'est fait connaître pour sa réticence à accueillir des réfugiés. L'élu UDC avait aussi refusé de payer une amende pour s'affranchir du quota d'accueil cantonal.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus