Prison à vie pour un homme ayant tué son amante à Tägerwilen (TG)

Le Tribunal de district de Kreuzlingen (TG) a condamné mercredi un Allemand de 62 ans à la ...
Prison à vie pour un homme ayant tué son amante à Tägerwilen (TG)

Prison à vie pour un homme ayant tué son amante à Tägerwilen (TG)

Photo: KEYSTONE/AP/THOMAS KIENZLE

Le Tribunal de district de Kreuzlingen (TG) a condamné mercredi un Allemand de 62 ans à la prison à vie pour l'assassinat de son amante à Tägerwilen (TG) en 2016. La cour a aussi ordonné l'internement.

Le verdict correspond à la demande du Ministère public. La défense réclamait l'acquittement. Le jugement n'est pas encore entré en force. L'avocat de l'accusé n'a pas encore décidé s'il allait faire ou non appel. Il doit en discuter avec son client.

Les faits remontent au 14 mai 2016. Le corps sans vie d'une Allemande de 38 ans, domiciliée à Constance (D), avait été retrouvé au bord du Rhin. La victime avait succombé aux blessures reçues à la tête. L'enquête s'était vite orientée vers le suspect: il avait été vu la veille du meurtre en compagnie de la victime. Des témoins l'avaient aperçu non loin du lieu où le corps avait été retrouvé.

Un mandat d'arrêt international avait été délivré. Le 17 mai 2016, l'homme avait été arrêté à l'aéroport de Barcelone. Le 7 juillet, il avait été extradé par l'Espagne en Suisse. L'Allemand a d'abord reconnu les faits, avant de se rétracter.

Aucun doute sur la culpabilité

Malgré ce désaveu, la présidente de la cour a dit n'avoir aucun doute quant à la culpabilité du prévenu. Il a frappé la femme avec une pierre avant de l'abandonner dans l'eau, a-t-elle dit.

Malgré un casier vierge, l'internement se justifie selon le tribunal en raison du rapport psychiatrique, qui dépeint une personnalité manipulatrice au sang-froid et pleinement responsable. Le risque de récidive est fort et les perspectives thérapeutiques mauvaises.

L'homme a préparé son coup des mois à l'avance. Des traces laissées sur Internet et par téléphone, des transactions par carte de crédit et des images de caméras de surveillance en attestent. Il a abusé de la confiance et de la dépendance de la victime à des fins sexuelles et financières, alors qu'elle était attachée à lui. En août 2015, il a notamment souscrit une assurance-vie de 500'000 euros en cas de décès de son amante.

Demande en mariage par SMS

Le tueur vivait à Tenerife, une île espagnole, depuis plusieurs années au moment du crime. Son amante lui rendait régulièrement visite depuis Constance et voulait emménager avec lui. Comme l'homme voyait aussi quelqu'un à Tenerife, il présentait l'Allemande comme une connaissance lorsqu'elle venait en Espagne.

En mai 2016, il a demandé la malheureuse en mariage par SMS, avant de se rendre en Suisse. Le soir du crime, ils avaient rendez-vous dans un 'badi' à Tägerwilen. Elle a emporté avec elle une couverture. Elle a été retrouvée sans vie dans cette couverture le lendemain, gisant dans l'eau, le crâne fracassé et avec des marques de strangulation sur le cou.

/ATS
 

Actualités suivantes