Pride 2015: Messages d'ouverture et de tolérance à Sion

Le président du Conseil national Stéphane Rossini a dit samedi sa fierté de voir Sion accueillir ...
Pride 2015: Messages d'ouverture et de tolérance à Sion

Pride 2015: Messages d'ouverture et de tolérance à Sion

Photo: Keystone

Le président du Conseil national Stéphane Rossini a dit samedi sa fierté de voir Sion accueillir la Pride 2015. 'Une belle fête qui contribue à la cohésion sociale et qui est symbole d'intégration', a-t-il déclaré.

La Pride est 'un signal fort contre ceux qui cultivent ou tentent de cultiver la discrimination', a poursuivi le premier citoyen du pays à l'heure de la partie officielle sur la place de la Planta à Sion.

'Comme président du Conseil national et comme élu du canton du Valais, je soutiens la manifestation et suis heureux de briser le tabou selon lequel l'homosexualité serait une maladie ou une faiblesse de la nature', a-t-il lancé sous les applaudissements.

Le Valaisan faisait sans doute allusion aux propos tenus par l'évêque de Sion Jean-Marie Lovey dans Le Nouvelliste moins d'un mois avant la Pride. Manon Schick, directrice de la section suisse d'Amnesty international y a aussi fait allusion en déclarant avec fougue 'Non l'homosexualité n'est pas une maladie!' et en exhortant à ne 'jamais laisser s'installer des discours homophobes en Suisse ou ailleurs'.

Pas de contre-manifestation

Opposée à la Pride, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X n'a pas tenu de contre-manifestation à l'heure prévue. Seuls des policiers surveillaient les alentours de l'église St-Théodule, fermée pour l'occasion sous prétexte de préparatifs en vue d'un jubilé.

En tout début d'après-midi, la police a interpellé et fouillé sur le site une dizaine de jeunes skinheads avant de les laisser repartir. Seule attraction sur le parvis de l'église, Jean-Gabriel Cuénod de '26 Minutes', le faux magazine d'actualité hebdomadaire de la RTS, qui parodiait un intégriste sous l'oeil amusé des badauds.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes