Près de la moitié des vernis à ongles analysés sont malsains

Les vernis à ongles vendus en Suisse ne respectent souvent pas les règles en matière de santé ...
Près de la moitié des vernis à ongles analysés sont malsains

Près de la moitié des vernis à ongles analysés sont malsains

Photo: Keystone

Les vernis à ongles vendus en Suisse ne respectent souvent pas les règles en matière de santé. Les analyses d'échantillons réalisées par le laboratoire de Bâle-Ville, mandaté par la Confédération, le révèlent. Un quart de ces produits ont entretemps disparu du marché.

Au total, 35 des 87 produits analysés ont présenté des irrégularités, indique mardi le Laboratoire cantonal de Bâle-Ville, soit un taux de 42%. Parmi les vernis à ongles retirés du commerce, suite aux analyses, certains ont été frappés d'une interdiction de vente, d'autres ne sont plus proposés par le fabricant.

Les vernis analysés provenaient des Etats-Unis (17 pièces), de Suisse (12), de Chine (11) et de divers autres pays. Les irrégularités constatées concernaient des colorants ou agents conservateurs interdits ou non homologués ainsi que des déclarations lacunaires.

Nitrosamines cancérigènes

Le principal problème détecté est lié à la présence de nitrosamines, une substance cancérigène. Nonante-sept pour cent des vernis classiques analysés étaient concernés, toutes gammes de prix confondues. Selon les experts, c'est l'utilisation de la nitrocellulose dans la quasi-totalité des vernis, en tant qu'agent filmogène, qui est à l'origine des traces de nitrosamines.

Ces dernières ne constituent pas un risque inacceptable pour la santé. Il est toutefois important de limiter leur présence le plus possible dans les vernis à ongles. Des traces de nitrosamine sont parfois aussi découvertes dans la nourriture, les articles pour fumeurs ou les produits élastiques.

Les vernis à ongles produits de manière non industrielle n'ont en revanche présenté aucune trace de nitrosamines. Ils se sont toutefois aussi distingués de manière négative en contenant souvent des colorants et des solvants interdits.

/ATS
 

Actualités suivantes