Près d'une personne sur deux pratique la marche en Suisse

En Suisse, près d'une personne sur deux pratique la marche. Environ trois millions de randonneurs ...
Près d'une personne sur deux pratique la marche en Suisse

Près d'une personne sur deux pratique la marche en Suisse

Photo: Keystone

En Suisse, près d'une personne sur deux pratique la marche. Environ trois millions de randonneurs, dont 300'000 touristes, parcourent les 65'000 kilomètres du réseau. La marche et le vélo sont les activités sportives les plus populaires dans le pays.

'La popularité de la marche s'est encore nettement accrue entre 2008 et 2014', selon un communiqué, lundi, de Suisse Rando qui a mené une étude en 2013. Cet engouement a des répercussions financières: les randonneurs dépensent annuellement 2,5 milliards de francs en transport, ravitaillement et hébergement.

Toutes les catégories de population marchent davantage aujourd'hui qu'en 2008. En moyenne, les Suisses s'offrent 20 randonnées par an, d'une durée de trois heures environ. Ce loisir est un peu plus pratiqué en Suisse alémanique (46% de la population) qu'en Suisse romande ou au Tessin (40%). Mais c'est dans la partie francophone qu'il s'est le plus développé ces dernières années (+11%).

Sources de nuisance

C'est avant tout l'attrait de la nature et une bonne santé que recherchent les marcheurs, avec le plaisir de bouger et la possibilité de se ressourcer. Parmi les nuisances, les déchets abandonnés représentent le principal problème. Les marcheurs sont aussi dérangés par des indicateurs endommagés ou manquants, les longs passages avec revêtement en dur, le trafic motorisé et le bruit.

Les sentiers les plus courus pour de courtes sorties se trouvent outre-Sarine. 'Les trois quarts des excursions d'une journée ont pour objectif un secteur de randonnée en Suisse alémanique, à peine un cinquième en Suise romande et une excursion sur dix au Tessin', peut-on lire dans l'étude, réalisée avec le soutien de l'Office fédéral des routes.

Rois de la petite reine

Après la marche, c'est le vélo que les Suisses affectionnent le plus. Quelque 2,3 millions d'entre eux s'adonnent à la petite reine, pour des motifs semblables à ceux de la randonnée - nature, santé, mouvement. Les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à se mettre en selle.

D'après une deuxième étude, réalisée par la fondation SuisseMobile en 2013, un cycliste utilise son vélo en moyenne 45 jours par an. 'Plus le degré de formation, la situation professionnelle et le revenu sont élevés, plus le vélo est pratiqué et des tours entrepris'. Cette activité séduit davantage les Alémaniques (43% la pratiquent) que les Romands ou les Tessinois (25%).

Tour du Léman

En juin dernier, le Tour du Léman pour les vélos a été inauguré à Hermance (GE), sur la rive sud du lac. Ce parcours balisé de 200 kilomètres, qui emprunte des routes à faible trafic ou des voies vertes est à effectuer par étapes, de 5 à 21 kilomètres chacune.

Le Tour du Léman a nécessité cinq ans de travail. L'itinéraire passe par les cantons de Genève, Vaud et Valais et par les départements français de l'Ain et de la Haute-Savoie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes