Pratique illégale de la médecine dans une maison à Bussigny (VD)

Une maison de Bussigny (VD) où des patients au stade terminal de leur maladie suivaient des ...
Pratique illégale de la médecine dans une maison à Bussigny (VD)

Pratique illégale de la médecine dans une maison à Bussigny (VD)

Photo: Keystone

Une maison de Bussigny (VD) où des patients au stade terminal de leur maladie suivaient des traitements avec des produits interdits en Suisse a été fermée par le médecin cantonal vaudois. Celui-ci a été alerté par le CHUV où sont morts des patients traités à Bussigny.

Karim Boubaker, le médecin cantonal, a confirmé vendredi à l'émission Forum de la RTS l'information révélée par le site web du quotidien 24heures. Selon ce dernier, cinq personnes décédées au CHUV sont toutes passées par cet établissement géré par First Immune SA. Les clients seraient avant tout étrangers.

On ne peut pas parler de clinique, mais d'une maison dans laquelle des personnes pratiquaient la médecine sans autorisation. Prenant l'affaire au sérieux, le médecin cantonal a tout de suite fait fermer cette maison, a déposé des plaintes pénales, notamment pour exercice illégal de la médecine. Du matériel a été saisi lors d'une perquisition.

Un produit est particulièrement visé, le GcMAF selon 24heures. Il fait l'objet d'une enquête pénale, a encore dit M.Boubaker. Il n'est pas autorisé en Suisse. Selon le médecin cantonal, il s'agit clairement d'abus de faiblesse et de vulnérabilité que de proposer à des personnes en fin de vie des produits dits miracles. Le médecin n'a pas pu en dire davantage, à cause de l'enquête pénale en cours.

/ATS


Actualisé le