Peine définitive pour la tentative d'attentat contre Bota Sot

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de l'homme qui avait envoyé un colis piégé à la rédaction ...
Peine définitive pour la tentative d'attentat contre Bota Sot

Peine définitive pour la tentative d'attentat contre Bota Sot

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de l'homme qui avait envoyé un colis piégé à la rédaction zurichoise du journal albano-kosovar Bota Sot en 2002. La peine de 10 ans de prison prononcée en 2017 est définitive.

Dans cet arrêt publié mercredi, les juges de Mon Repos n'ont pas admis les arguments du recourant. Ce dernier contestait la peine de 10 ans fixée par le Tribunal pénal fédéral pour tentatives répétées de meurtre et infractions à la législation sur les armes.

L'homme, âgé aujourd'hui de 42 ans, marié et père de trois enfants, demandait que la cause soit renvoyée à Bellinzone, ou que la sanction soit réduite à 8 ans. Il invoquait notamment la durée écoulée entre les faits et le jugement, sa bonne conduite depuis lors ainsi que ses aveux et ses regrets.

Confondu par son ADN

Dans le jugement de 2017, les juges du Tribunal pénal fédéral avaient retenu que ce double ressortissant suisse et macédonien avait envoyé un colis piégé à la rédaction de Bota Sot. Le paquet n'avait pas été ouvert sur place mais emporté chez le rédacteur en chef.

Le frère du destinataire avait ouvert le carton le lendemain lors d'une fête de famille. Par chance, il l'avait entamé sur le côté, ce qui avait évité le déclenchement de la mise à feu. L'enquête menée par le Ministère public de la Confédération avait été abandonnée au bout d'un an.

A fin 2015, le quadragénaire a été confondu par son ADN, après une bagarre à Zurich. Il a toujours affirmé avoir agi seul et voulu se venger de Bota Sot qui aurait rendu publics des déplacements de civils durant la guerre du Kosovo et provoqué ainsi des massacres. (arrêt 6B_241/2018 du 4 octobre 2018)

/ATS
 

Actualités suivantes