Ousman Sonko reste à l'ombre jusqu'à son procès en janvier

L'ancien ministre gambien de l'intérieur Ousman Sonko reste détenu pour motifs de sûreté jusqu'à ...
Ousman Sonko reste à l'ombre jusqu'à son procès en janvier

Ousman Sonko reste à l'ombre jusqu'à son procès en janvier

Photo: KEYSTONE/PABLO GIANINAZZI

L'ancien ministre gambien de l'intérieur Ousman Sonko reste détenu pour motifs de sûreté jusqu'à l'ouverture début janvier de son procès pour crimes contre l'humanité. La Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral rejette son recours.

Dans une décision publiée lundi, la Cour des plaintes confirme la persistance d'un risque de fuite et l'existence d'une forte présomption de culpabilité. Cette dernière résulte de l'acte d'accusation déposé par le Ministère public de la Confédération (MPC) auprès de la Cour des affaires pénales qui jugera le recourant à partir du 8 janvier 2024.

L'ancien ministre a été mis en prison dès son arrestation à fin janvier 2017. Depuis, la détention préventive a été prolongée à maintes reprises et commuée en détention pour motifs de sûreté après l'inculpation. Les nombreux recours du Gambien contre son maintien derrière les barreaux ont tous été rejetés.

/ATS
 

Actualités suivantes