Oui à la circonscription unique dans le canton de Neuchâtel

La réforme des institutions cantonales proposée par le Conseil d'Etat neuchâtelois a passé ...
Oui à la circonscription unique dans le canton de Neuchâtel

Oui à la circonscription unique dans le canton de Neuchâtel

Photo: Keystone

La réforme des institutions cantonales proposée par le Conseil d'Etat neuchâtelois a passé la rampe dimanche en votation. La population a nettement accepté ce projet qui implique la suppression des six districts électoraux.

Cette réforme, qui nécessite de modifier la Constitution, a été adoptée par 57,97% des voix contre 42,03%. La participation s'est montée à 40,13%.

Une circonscription électorale unique remplacera les districts de Neuchâtel, Boudry, Val-de-Ruz, Val-de-Travers, La Chaux-de-Fonds et Le Locle. Lors des élections au Grand Conseil, chaque citoyen pourra choisir parmi les candidats de tout le territoire cantonal.

Cette réforme fait aussi diminuer de 115 à 100 le nombre de députés. De plus, elle abaisse de 10% à 3% le quorum (minimum de voix requis) afin d'accorder davantage de chances aux petits partis politiques, et elle supprime les apparentements.

Elus pour le canton

Cette réforme s'inscrit dans la logique 'Un canton, un espace' défendue par le Conseil d'Etat. Elle apportera selon lui plus d'efficacité parlementaire, plus de choix pour les électeurs, et une plus grande légitimité pour les députés, élus à l'échelle de tout le canton. Le gouvernement juge que les districts n'ont plus d'utilité.

Ce n'était pas l'avis des opposants, issus de presque tous les bords politiques bien que la réforme ait obtenu le feu vert du parlement cantonal. Ils ont dénoncé une pseudo-modernisation qui balaye un ancrage régional pourtant précieux aux yeux de beaucoup de citoyens.

Ils ont mis en garde contre le risque que des régions ou des classes sociales ne soient pas assez représentées. Le projet a été remodelé pour garantir aux régions le droit à un nombre minimal de députés selon leur population: Littoral (26), Montagnes (15), Val-de-Travers (5) et Val-de-Ruz (4). Une précaution qu'ils jugent insuffisante.

/ATS
 

Actualités suivantes