Nouvelle opération de l'épilepsie en première européenne au CHUV

En première européenne, le CHUV à Lausanne a traité une patiente souffrant d’épilepsie en brûlant ...
Nouvelle opération de l'épilepsie en première européenne au CHUV

Nouvelle opération de l'épilepsie en première européenne au CHUV

Photo: Keystone/Gilles Weber/CHUV

En première européenne, le CHUV à Lausanne a traité une patiente souffrant d’épilepsie en brûlant la région cérébrale responsable des crises grâce à une fibre laser. L’opération, dite de thermo-ablation, s'est bien déroulée et la patiente se porte bien.

Réalisée par la professeure Jocelyne Bloch, spécialisée en neurochirurgie stéréotaxique et fonctionnelle, l'opération a eu lieu début août. Elle consiste à implanter précisément une sonde laser au centre d’un foyer épileptique.

Une fois en place, la sonde délivre de l’énergie de façon à augmenter la température de manière bien délimitée et à détruire la zone cérébrale malade. Cette thermo-ablation est très précise: des mesures de température faites autour de la sonde permettent de suivre en temps réel l’évolution du traitement grâce à des images obtenues par résonance magnétique.

'Cette intervention est indiquée chez des patients présentant une épilepsie résistante aux médicaments et dont le foyer causant les crises a été clairement identifié', a expliqué à Keystone-ATS le professeur Philippe Ryvlin, chef du Département des neurosciences cliniques du CHUV.

'L’introduction d’une sonde de 1,65 mm de diamètre à travers un petit trou perforé dans la boîte crânienne permet de cibler des régions difficiles d’accès. Il s’agit là d’une alternative à la chirurgie ablative classique', ajoute Jocelyne Bloch.

Par rapport à une chirurgie classique, la durée du séjour hospitalier se voit raccourcie. La patiente est rentrée chez elle et se porte bien. On ne peut toutefois pas encore dire si elle est guérie. Il faut attendre quelques semaines pour savoir si elle va de nouveau être en proie à des crises d’épilepsie.

Cette technologie vient d’être homologuée comme dispositif médical par l’Union européenne et la Suisse. Le CHUV est le premier hôpital européen à l'avoir utilisée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus