Nouvel afflux massif de requérants d'asile au Tessin

La Suisse fait face à un nouvel afflux de requérants d'asile à sa frontière sud. Pas moins ...
Nouvel afflux massif de requérants d'asile au Tessin

Nouvel afflux massif de requérants d'asile au Tessin

Photo: Keystone

La Suisse fait face à un nouvel afflux de requérants d'asile à sa frontière sud. Pas moins de 1044 personnes ont demandé à être accueillies la semaine passée, dont 350 durant le seul week-end. Le principal souci des autorités est de trouver des places d'hébergement.

Ces derniers jours, le Corps des gardes-frontière a intercepté un nombre exceptionnellement élevé de personnes à la frontière sud qui séjournaient sans autorisation en Suisse. Depuis la mi-mai déjà, le nombre de demandes d'asile est supérieur à la moyenne, une hausse qui s'explique vraisemblablement par les nombreux débarquements recensés ces derniers temps au sud de l'Italie, écrit mardi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Confrontées à des goulets d'étranglement en matière d'hébergement, les autorités ont immédiatement réagi, affirme le SEM. Celui-ci a mis à disposition de nouvelles places d’hébergement en étroite collaboration avec les autorités cantonales et communales.

Au Tessin, outre le centre d'enregistrement et de procédure fédéral de Chiasso et les sites délocalisés de Losone et de Biasca, qui offrent en tout un peu plus de 350 lits, trois abris de la protection civile pouvant accueillir près de 150 personnes supplémentaires ont été ouverts.

Afin de désengorger les centres du Tessin, plusieurs dizaines de personnes ont en outre été transférées dans d’autres centres d'enregistrement de la Confédération. Cent soixante places ont aussi récemment été ouvertes dans des abris de la protection civile en Suisse alémanique. Si nécessaire, ces mesures seront reconduites cette semaine, précise le SEM.

En Suisse romande aussi

En prévision d'une prolongation de cette situation, la Confédération évalue actuellement si et comment d’autres hébergements temporaires doivent être ouverts ou agrandis dans d’autres cantons. L’accent est mis sur l’ouverture d’hébergements d’urgence autour des centres d'enregistrement et de procédures fédéraux et sur l’augmentation des capacités des centres d’hébergement temporaires existants, comme celui de Perreux (NE).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus