NE: le popiste Denis de la Reussille prend le siège des Verts

Surprise à Neuchâtel au National: le popiste et maire du Locle Denis de la Reussille est élu ...
NE: le popiste Denis de la Reussille prend le siège des Verts

NE: le popiste Denis de la Reussille prend le siège des Verts

Photo: Keystone

Surprise à Neuchâtel au National: le popiste et maire du Locle Denis de la Reussille est élu au détriment des Verts. La délégation neuchâteloise se compose d'un socialiste, un POP, un UDC et un PLR. Aux Etats, les sortants conservent leur siège.

La droite et la gauche se partagent les quatre fauteuils neuchâtelois au Conseil national. Lors de la dernière législature, la droite avait trois sièges (2 PLR et 1 UDC) et fait aujourd'hui les frais de la réduction de cinq à quatre du nombre d'élus à la Chambre du peuple. Plus aucune femme ne fait partie des parlementaires neuchâtelois.

Les deux sortants sont élus. Le socialiste Jacques-André Maire recueille 14'025 suffrages et l'UDC Raymond Clottu 8158 voix. Ce dernier a très peu d'avance sur son colistier et premier des viennent-ensuite Blaise Courvoisier qui obtient 8032 voix.

Les autres élus sont le POP Denis de la Reussille avec 10'921 voix et le PLR Philippe Bauer avec 11'364 voix. L'avocat PLR qui est membre du Grand Conseil depuis 2001 a creusé l'écart avec son colistier Nicolas Ruedin qui n'obtient lui que 9743 suffrages.

Le Vert Fabien Fivaz, qui recueille 4801 voix, n'est pas élu. L'homme n'a pas réussi à conserver le siège jusque-là détenu par Francine John-Calame.

Le maire du Locle restera

Interviewé par l'ats, Denis de la Reussille a déclaré qu'il allait se représenter aux futures élections communales de l'an prochain. Le président de la ville du Locle a précisé que son mandat à l'exécutif n'est que de 50% et que cela lui laissera le temps de mener à bien en parallèle sa tâche de conseiller national.

Le nouvel élu a précisé qu'il allait en revanche se retirer de la présidence cantonale de son parti et du Grand Conseil neuchâtelois. Denis de la Reussille permet au POP d'avoir de nouveau un membre au National après le retrait de Joseph Zisyadis en 2011.

Le PS était apparenté avec les Jeunes socialistes, avec le POP et les Verts. Le PLR l'était avec les Jeunes Libéraux-Radicaux, le PDC, les Vert'Libéraux et Génération PBD. L'UDC est partie pratiquement seule au combat, uniquement alliée avec des formations mineures.

Le taux de participation se monte à 42,35%.

Berberat-Comte réélus

Au Conseil des Etats, les deux sortants neuchâtelois sont réélus. Le socialiste Didier Berberat a recueilli 16'837 suffrages et le PLR Raphaël Comte 15'080 voix. Le popiste Denis de la Reussille fait là aussi un bon score avec 9306 voix, même s'il n'est pas élu. A relever le score de l'UDC Blaise Courvoisier qui recueille 9078 suffrages et devance le conseiller national Raymond Clottu qui obtient 8932 voix.

Particularité neuchâteloise, l'élection se fait à la proportionnelle et il n'y aura donc pas de second tour. Comme il est élu, Raphaël Comte deviendra président de la Chambre des cantons en 2016.

Le taux de participation n'est pas le même aux Etats (37,3%) qu'au National (42,35%). Pour la Chambre des cantons, les étrangers domiciliés depuis au moins cinq ans dans le canton peuvent voter à Neuchâtel.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus