Moutier: les antiséparatistes exigent le départ des autorités

Le comité antiséparatiste Moutier-Prévôté exige que les autorités autonomistes de Moutier (BE) ...
Moutier: les antiséparatistes exigent le départ des autorités

Le comité antiséparatiste Moutier-Prévôté exige la démission des autorités autonomistes de Moutier (BE). Il estime que le jugement du Tribunal administratif bernois confirme 'les graves irrégularités' liées au vote du 18 juin 2017.

Le comité Moutier-Prévôté a sablé le champagne pour célébrer la décision du Tribunal administratif bernois d'annuler la votation du 18 juin 2017. 'Nous levons nos verres à la victoire', a lancé Patrick Roethlisberger, membre du mouvement antiséparatiste.

Mais le ton est rapidement devenu plus combatif avec l'appel à la démission des autorités communales. 'La confiance est rompue, comment peut-on avoir confiance en ces personnes', a déclaré Morena Pozner, membre de mouvement antiséparatiste, en évoquant des irrégularités liées au vote sur l'appartenance cantonale.

Selon Moutier-Prévôté, il est 'exclu que les auteurs de ce fiasco assument une quelconque responsabilité dans l'avenir de la ville.' Les antiséparatistes s'en prennent tout particulièrement au maire autonomiste Marcel Winistoerfer, accusé d'avoir 'trahi la confiance du peuple.'

Pas un nouveau vote

'Un nouveau vote ne doit pas être organisé par les autorités de Moutier accusées d'avoir triché', a déclaré Morena Pozner. Le camp antiséparatiste espère que l'affaire soit portée auprès du Tribunal fédéral (TF) qui, il en est persuadé, prononcera l'invalidation du vote. Il estime que si les autonomistes ne font pas recours, ils 'reconnaissent leur tricherie'.

Pour Marcelle Forster, le vote a eu lieu et il ne faut pas revoter. 'Il faut un moratoire sur la Question jurassienne. Moutier a besoin de calme et de sérénité', a déclaré Marcelle Forster, membre de Moutier-Prévôté. Les antiséparatistes estiment que la décision incombe à la tripartite qui regroupe la Confédération et les gouvernements jurassien et bernois.

'Alors que les autorités séparatistes n'ont cessé de clamer l'exemplarité du vote, ce nouveau jugement confirme qu'elles ont triché de façon délibérée. Elles ont perverti l'exercice démocratique et empêché les Prévôtois d’exprimer leur volonté', dénonce Moutier-Prévôté dans un communiqué.

Pour les antiséparatistes de Moutier-Prévôté, deux options s'offrent désormais aux autonomistes: 'affronter l'ultime instance de recours, soit le Tribunal fédéral, au risque de se faire déculotter, ou renoncer à laver son honneur et ainsi avouer avoir triché et pratiqué la magouille à large échelle'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus