Mieux mettre en valeur les mosaïques romaines d'Orbe (VD)

Le Grand Conseil réclame un engagement plus conséquent de l'Etat de Vaud dans la mise en valeur ...
Mieux mettre en valeur les mosaïques romaines d'Orbe (VD)

Mieux mettre en valeur les mosaïques romaines d'Orbe (VD)

Photo: KEYSTONE/FABRICE COFFRINI

Le Grand Conseil réclame un engagement plus conséquent de l'Etat de Vaud dans la mise en valeur des mosaïques romaines d'Orbe. Le canton estime que l'impulsion doit être donnée par les communes et les acteurs locaux et qu'il ne peut intervenir qu'en appui.

Les députés ont renvoyé mardi un postulat au Conseil d'Etat pour étude et rapport. Dans ce texte, le PLR Patrick Simonin demande: 'faudra-t-il que le ciel tombe sur la tête du Conseil d'Etat pour entrevoir des actes dans la protection et la mise en valeur de la villa romaine d'Orbe?'.

Le texte a été largement soutenu par les députés du Nord vaudois. Comme Hugues Gander (PS), qui a demandé que le canton 'assume ses responsabilités. On tourne en rond depuis longtemps. Il faut une table ronde pour clarifier les rôles de chacun'.

Le site des mosaïques est en parfait état de conservation, mais il est 'impropre à l'accueil du public', a ajouté Léonore Porchet (Verts). Le lieu mérite une 'attention particulière' dans sa muséographie. 'Rien ne remplace la découverte d'une mosaïque in situ', a ajouté Circé Fuchs (Alliance du centre), archéologue.

Un million investi

Le canton a rappelé avoir investi récemment près d'un million de francs pour rénover le bâtiment qui abrite la mosaïque dite 'd'Achille à Skyros'. Et il verse de l'argent - quelque 10'000 francs - pour couvrir le fonctionnement de l'association Pro Urba.

Mais l'Etat ne doit et ne peut pas tout faire, a expliqué en substance le conseiller d'Etat Pascal Broulis. Des représentants des deux départements concernés - le DFIRE pour le patrimoine et le DFJC pour la culture - ont rencontré les communes qui possèdent des sites romains importants pour les encourager à se fédérer.

'Nous n'avons pas été inactifs', a ajouté la conseillère d'Etat Cesla Amarelle. 'Nous sommes en train de mettre en place une planification stratégique. Un projet de collaboration avec les communes va être présenté, probablement en 2020', a-t-elle dit.

Un musée à Avenches

L'Etat s'est engagé à créer un musée à Avenches, qui est l'ancienne capitale des Helvètes et un site historique très important. Mais tout ne sera pas centralisé à Avenches, a rassuré Pascal Broulis. Le canton veut privilégier une approche multisite.

'Le canton se décide enfin à faire avancer le projet d'Avenches. J'espère que cela sera un moteur, et non un frein, pour les autres sites archéologiques du canton', a observé Léonore Porchet.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus