Mesures de protection pour les jeunes dans 180 formations

Les jeunes en apprentissage dès l'âge de 15 ans sont amenés dans certains métiers à accomplir ...
Mesures de protection pour les jeunes dans 180 formations

Mesures de protection pour les jeunes dans 180 formations

Photo: Keystone

Les jeunes en apprentissage dès l'âge de 15 ans sont amenés dans certains métiers à accomplir des travaux dangereux. Des mesures de protection ciblées pour les mineurs ont été élaborées pour 180 formations professionnelles initiales.

En 2014, le Conseil fédéral a décidé d'abaisser l'âge minimum de 16 à 15 ans pour les travaux dangereux effectués lors de la formation professionnelle. Car avec l'harmonisation scolaire à l'échelle suisse, la plupart des jeunes quittent l'école obligatoire à 15 ou 16 ans pour se lancer dans un apprentissage.

Les anciennes dispositions ne permettaient pas à un jeune de commencer une formation comprenant des tâches dangereuses avant son 16e anniversaire. Désormais, c'est possible, mais selon des mesures d'accompagnement précises élaborées par les organisations du monde du travail qui avaient jusqu'à fin juillet pour les définir.

Des mesures en matière de sécurité au travail et de protection de la santé ont été fixées pour 180 professions, indique le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) dans sa lettre d'information publiée mercredi. Ces prescriptions ont été soumises pour approbation au SEFRI. Ce dernier a aussi soutenu financièrement l'élaboration des mesures d'accompagnement avec un forfait de 5000 francs par profession.

Les cantons ont désormais deux ans pour examiner et compléter les autorisations de formation des entreprises. Les travaux dangereux sont en principe interdits en dessous de 18 ans. Mais il est possible d'obtenir des dérogations dans les 180 professions listées par les organisations professionnelles. Ces dérogations sont octroyées seulement si ces tâches sont indispensables pour la formation, écrit le SEFRI.

Sont considérés comme dangereux les travaux avec des machines ou des véhicules, l'utilisation de produits chimiques, le contact avec des animaux dangereux ou l'accompagnement de personnes présentant des problèmes physiques ou psychiques.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus