Médicaments non homologués pour des patients à Bâle-Campagne

Des médicaments non homologués ont été testés sur des patients des services psychiatriques ...
Médicaments non homologués pour des patients à Bâle-Campagne

Médicaments non homologués pour des patients à Bâle-Campagne

Photo: Psychiatrie BL

Des médicaments non homologués ont été testés sur des patients des services psychiatriques de Bâle-Campagne des années 1950 à 1970. C'est le résultat d'une étude de l'Université de Zurich.

Les recherches ont été menées par Flurin Condrau et Marina Lienhard à la demande des services psychiatriques de Bâle-Campagne. Les chercheurs estiment que 5 à 10% des patients se sont ainsi vus administrer des médicaments non homologués pendant ces années, a indiqué Flurin Condrau vendredi à Liestal.

Selon l'étude, 16 médicaments ont été testés sur des patients, dont trois sont encore aujourd'hui sur le marché. Les chercheurs n'ont trouvé aucune information dans les archives concernant d'éventuels contacts entre les services psychiatriques et les entreprises pharmaceutiques qui produisaient ces médicaments.

Médicaments non homologués

Sur les 8000 dossiers de patients trouvés dans les archives du canton de Bâle-Campagne, les chercheurs de l'Université de Zurich en ont examiné 263 datant de 1952 à 1972. Dans 26 dossiers, ils ont trouvé des références à des médicaments non homologués.

Flurin Condrau souligne qu'il faut juger les faits en rapport avec l'époque. Entre 1945 et 1970, la psychiatrique a vécu une 'révolution chimique'. Avant l'arrivée de médicaments spécifiques, la psychiatrie avait recours aux opérations du cerveau et aux électrochocs.

L'étude de l'Université de Zurich a coûté 40'000 francs. Elle a été initiée après la publication d'autres rapports montrant l'utilisation de médicaments non homologués sur des patients dans des cliniques psychiatriques à Bâle, Zurich ou encore Münsterlingen TG.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus