Médecins, transports et armée à l'honneur en début de session

Les parlementaires fédéraux retrouveront la Coupole fédérale cet après-midi avec l'objectif ...
Médecins, transports et armée à l'honneur en début de session

Médecins, transports et armée à l'honneur en début de session

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Les parlementaires fédéraux retrouveront la Coupole fédérale cet après-midi avec l'objectif de boucler certains dossiers avant les élections. La première semaine de la session d'été sera consacrée à l'avenir des cabinets médicaux, au rail, aux routes et à l'armée.

Le Conseil des Etats entrera dans le vif du sujet avec la nouvelle réglementation sur l'admission des médecins remboursés par l'assurance maladie. Celle-ci devrait prendre définitivement le relais de l'actuel moratoire, qui vient d'être prolongé jusqu'à fin juin 2021.

Le Conseil national s'attaquera à la protection des lanceurs d'alerte. Pour l'instant, c'est le tribunal qui détermine au cas pour cas si un signalement est admissible au non. Le projet doit ancrer ce qui est permis dans le code des obligations.

La Chambre du peuple enchaînera mardi sur les crédits destinés à désengorger les infrastructures ferroviaires d'ici 2035. Sa commission a ajouté deux projets devisés à 69 millions de francs faisant passer la facture à 12,89 milliards. Le Conseil des Etats avait déjà augmenté les crédits de 919 millions.

Sursis pour les géants du web

Appelée à se prononcer sur les divergences dans la loi sur le droit d'auteur, la Chambre des cantons devrait renoncer à faire payer les géants du Web pour la reprise de contenus journalistiques. Mercredi, elle abordera la mise en oeuvre des recommandations du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales.

Le National débattra quant à lui de l'assainissement des sols contaminés par les tirs historiques. Puis il se penchera jeudi sur le message sur l'armée prévoyant deux milliards de francs d'investissement cette année.

Les sénateurs termineront la semaine en s'attaquant aux routes nationales. Ils pourraient rejeter trois projets controversés ajoutés par le Conseil national.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus