Marie Garnier dessaisie du dossier de la préfecture de la Sarine

La conseillère d'Etat fribourgeoise Marie Garnier est dessaisie du dossier de la préfecture ...
Marie Garnier dessaisie du dossier de la préfecture de la Sarine

Marie Garnier dessaisie du dossier de la préfecture de la Sarine

Photo: Keystone

La conseillère d'Etat fribourgeoise Marie Garnier est dessaisie du dossier de la préfecture de la Sarine, à la suite de tensions et de fuites. Le président du Conseil d'Etat Maurice Ropraz prend la main sur l'engagement du personnel et la communication.

Le gouvernement cantonal a pris cette décision mardi lors de sa séance hebdomadaire. La mesure est en vigueur immédiatement et jusqu'à nouvel avis, en fonction de l'évolution du dossier, a dit Maurice Ropraz mardi devant la presse.

Le Conseil d'Etat était préoccupé par le lourd climat des ressources humaines de la préfecture et par les tensions entre le préfet Carl-Alex Ridoré et la directrice des Institutions Marie Garnier. Il a demandé à cette dernière des informations complémentaires, et notamment le contenu de certains courriels envoyés à l'externe.

'Maladroit'

Le gouvernement déplore la transmission successive d'informations confidentielles dans ce dossier sensible. Il a dit à Marie Garnier qu'il considérait son mode de communication comme 'maladroit', a indiqué Maurice Ropraz, président de l'exécutif et directeur de la Sécurité et de la justice.

Elle 'a voulu bien faire', avec l'intention de préserver au mieux l'intérêt public après des révélations faites par certains médias, a-t-il expliqué. Mais une communication plus officielle aurait été possible, par une conférence de presse ou un communiqué plutôt qu'une 'transmission partielle et ciblée' à certains médias.

La justice enquête

Tout est parti de tensions entre des employées de la préfecture, sur fond de surcharge de travail mais aussi de problèmes relationnels. Deux personnes ont démissionné. Cette bisbille a entraîné dans les médias une série de révélations et un ping-pong de réactions.

La RTS a indiqué qu'une collaboratrice était visée par des accusations de harcèlement. Pour défendre l'honneur de cette personne, Marie Garnier a transmis des documents aux Freiburger Nachrichten, parmi lesquels un rapport d'audit non anonymisé.

La justice se penche sur l'affaire, comme l'a révélé samedi La Liberté. Le procureur général Fabien Gasser évalue l'opportunité d'ouvrir ou non une procédure pour violation du secret de fonction. Ce cas de figure nécessiterait une levée d'immunité par le Grand Conseil.

Il s'agit d'une investigation préliminaire, a souligné Maurice Ropraz mardi: 'Le Conseil d'Etat s'en remettra aux conclusions de cette investigation.'

Préfectures en chantier

A noter que Carl-Alex Ridoré avait demandé la récusation de sa ministre de tutelle. Le Conseil d'Etat avait refusé, jugeant ses motifs insuffisants. Mais désormais, la dégradation de leur relation personnelle fait que les conditions ne sont plus réunies pour travailler ensemble de façon constructive, explique Maurice Ropraz.

Pour l'heure, la préfecture de la Sarine doit retrouver la sérénité. Le président du Conseil d'Etat va rapidement rencontrer le préfet. Ils détermineront les modalités d'engagement du personnel, notamment le processus de sélection, qui avait fait naître des tensions entre le préfet et la Direction des institutions.

De manière plus générale, les travaux préparatoires pour la révision de la loi sur les préfets ont débuté. Il faudra évaluer si les préfectures doivent rester rattachées à cette Direction ou changer de département, par exemple celui de la Sécurité et de la justice, a commenté le président du Conseil d'Etat.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus