Mari condamné à 15 ans de prison pour l'assassinat de son épouse

Un père de famille de 52 ans qui a tué brutalement son épouse en plein sommeil avant de jeter ...
Mari condamné à 15 ans de prison pour l'assassinat de son épouse

Mari condamné à 15 ans de prison pour l'assassinat de son épouse

Photo: Keystone

Un père de famille de 52 ans qui a tué brutalement son épouse en plein sommeil avant de jeter son cadavre dans un puits à Untereggen (SG) a été reconnu coupable d'assassinat. Le tribunal de district de Rorschach (SG) l'a condamné à 15 ans de prison pour assassinat.

Le jugement a été publié jeudi par le tribunal. Le procès s'est déroulé à St-Gall en raison du fort intérêt médiatique.

Les faits remontent au 3 décembre 2011. Le couple se trouve alors en phase de séparation, chacun se trouvant dans une nouvelle relation amoureuse, mais vivant encore sous le même toit.

Alors que les trois enfants du couple et leur mère de 43 ans dorment, le père pénètre en pleine nuit dans la chambre de sa victime. Il l'assomme avec un marteau avant de l'étrangler avec une attache autobloquante et un sac en plastique. Il cache ensuite le cadavre à côté de la maison familiale, dans un puits qu'il recouvre de terre.

Fausse piste

Pour mener les enquêteurs sur une fausse piste, il prend aussitôt la voiture de sa femme et la gare dans le village voisin. Le soir suivant, le frère de l'épouse informe la police de la disparition de sa soeur. Des recherches s'engagent alors pendant plusieurs jours. Le mari y participe aussi.

Apprenant que le couple était en crise, les soupçons des enquêteurs se portent alors sur le mari. Trois semaines plus tard, ils découvrent le cadavre au fond du puits et arrêtent le meurtrier.

Ce dernier a immédiatement avoué. Face aux juges, il a toutefois nié avoir planifié son acte. Il a affirmé avoir voulu protéger ainsi les enfants contre leur mère de plus en plus attachée à des croyances ésotériques, selon lui.

Aucune chance de survie

Le procureur a contesté cette version des faits. L'accusé est allé chercher dans le garage les outils nécessaires à son crime. Il a donné à manger au chien en pleine nuit afin qu'il reste calme au moment du meurtre. Il a ensuite frappé son épouse près d'une dizaine de fois sur la tête avec un marteau, ne lui laissant aucune chance de survie.

Le Ministère public avait requis une peine de 17 ans de réclusion pour assassinat. La défense avait plaidé le meurtre passionnel et une peine de 10 ans de prison.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes