Plus de 145'000 amateurs de lutte affluent à Estavayer-le-Lac

Les premiers jours de la Fête fédérale de lutte et de jeux alpestres d'Estavayer-le-Lac (FR) ...
Plus de 145'000 amateurs de lutte affluent à Estavayer-le-Lac

Plus de 145'000 amateurs de lutte affluent à Estavayer-le-Lac

Photo: Keystone

Les premiers jours de la Fête fédérale de lutte et de jeux alpestres d'Estavayer-le-Lac (FR) ont attiré plus de 145'000 spectateurs vendredi et samedi, sous une chaleur écrasante. Les organisateurs tirent un premier bilan positif.

Malgré l'afflux massif, le trafic n'a pas été chaotique. Le concept des transports mis en place a fait ses preuves, ont affirmé les représentants du comité d'organisation samedi soir devant les médias. Vendredi a été le théâtre de quatorze accidents, sans faire de blessé. Onze accidents sont survenus samedi, dont deux avec blessés légers, précisent en soirée les organisateurs dans un communiqué.

Les cars spéciaux ont transporté au total 14'500 curieux venus de toute la Suisse vers la place de fête. Ils ont été 14'000 à voyager en train, tandis que 30'000 ont préféré s'y rendre en voiture.

La directrice d'Estavayer 2016, Isabelle Emmenegger, a déclaré à la presse qu'il n'y avait pas que des Alémaniques venus acclamer les géants de la sciure, mais aussi beaucoup de Romands. Sur les trois jours, les organisateurs s'attendent à voir affluer près de 250'000 personnes.

S'étalant sur 21 hectares aux abords du site, le camping est plein à craquer. Il est prévu pour 20'000 personnes, cependant les organisateurs ont aménagé 3000 places supplémentaires samedi.

Beaucoup de sueur

La chaleur qui a régné samedi dès les premières heures de la journée a mis les organismes à rude épreuve. Pour se rafraîchir un poil, les lutteurs se sont allègrement servi des trois fontaines en bois placées dans l'arène contenant les sept ronds de sciure, a constaté une journaliste de l'ats sur place.

Le public a lui aussi transpiré à grosses gouttes. Les organisateurs n'ont pas manqué de conseiller aux visiteurs de s'hydrater régulièrement et en suffisance et de se protéger du soleil. Des brumisateurs et dix fontaines ont été mis à leur disposition.

Près de 50'000 casquettes ont été distribuées et autant de tubes de crème solaire. Les quelque 18'000 emplacements à l'ombre ont été pris d'assaut.

Les services sanitaires sur place ont dû intervenir vendredi à 223 reprises, dont 120 malaises, pour des cas mineurs. Quatorze personnes ont dû être amenées à l'hôpital. Samedi, les samaritains ont été sollicités 317 fois. Près d'un tiers des cas concernait des malaises. Huit spectateurs ont été hospitalisés.

Fondue par 30 degrés

A la mi-journée, le mercure a allègrement passé la barre des 30 degrés, ce qui n'a pas empêché les visiteurs de croquer force saucisses, voire pour les plus aguerris les macaronis au fromage. La raclette et la fondue n'étaient pas en reste.

Pour ceux qui n'avaient pas réussi à décrocher l'un des 52'000 billets dans l'arène, il restait les écrans géants placés à l'extérieur et qui retransmettaient en direct les corps-à-corps. Les commentaires en allemand et en français se mélangeaient joyeusement.

Certaines personnalités se sont mêlées au public, comme Guy Parmelin, salué très officiellement par le speaker de l'arène. Le champion olympique de cyclisme Fabian Cancellara était aussi parmi la foule.

Outre la lutte, le public a pu assister au lancer de pierre et au jeu de hornuss. La finale du lancer de la pierre d'Unspunnen lourde de 83,5 kilos aura lieu dimanche dans la grande arène.

Gros business

A deux reprises, le prix vivant que le grand vainqueur recevra dimanche a défilé fièrement dans l'arène. La tradition veut que le roi de la lutte reparte avec un beau taureau. Cette année, la bête porte le doux nom de 'Mazot de Cremo'.

Montres, bahuts anciens, voitures ou outils agricoles trônent dans le pavillon des prix en attendant d'être décernés aux athlètes victorieux. La lutte suisse est sans conteste devenue un gros business. En témoigne aussi la longue liste des sponsors de la Fête fédérale.

Dotée d'un budget de 29 millions de francs, elle est le plus grand événement sportif du pays, largement couvert par les médias.

Emotions et patrie

Les festivités ne se concentrent pas que dans l'arène: les spectateurs ont également pu régaler leurs oreilles avec des concerts de musique populaire et pop. En soirée, des milliers de visiteurs devraient festoyer sur la place de fête.

La Fédérale 2016 est placée sous le signe des émotions et de la passion. Et les spectateurs sont servis: cors des Alpes et chants de jodel résonnent autour des ronds de sciure. Tous les classiques y passent.

Déjà lors de la cérémonie d'ouverture, les organisateurs ont mis un point d'honneur à ce que le public vive les traditions fribourgeoises. Celui-ci avait entonné avec entrain le 'Ranz des vaches'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus