Les tests rapides doivent être pratiqués à large échelle en Suisse

Les tests rapides doivent être pratiqués à plus large échelle en Suisse pour espérer maîtriser ...
Les tests rapides doivent être pratiqués à large échelle en Suisse

Les tests rapides doivent être pratiqués à large échelle en Suisse

Photo: KEYSTONE/AP/Esteban Felix

Les tests rapides doivent être pratiqués à plus large échelle en Suisse pour espérer maîtriser la pandémie. Le Conseil fédéral a mis un projet d'ordonnance en consultation à cet effet, sur le modèle du canton des Grisons.

Il s'agirait concrètement que les cantons effectuent régulièrement des tests dans les EMS, les écoles et les entreprises, selon une information du SonntagsBlick, confirmée par le texte de l'ordonnance que s'est procuré dimanche l'agence Keystone-ATS. Les frais seraient pris en charge par la Confédération.

Le potentiel est considérable, sachant que plus de la moitié des contaminations se font par des individus asymptomatiques. L'objectif est de sortir de la spirale du confinement.

Nouvelle stratégie

S'il était accepté, ce projet constituerait un tournant dans la stratégie de la Confédération, estime Markus Wolf, PDG de la Weissen Arena à Flims-Laax (GR), cité par le Sonntagsblick, qui a développé le concept avec l'université allemande de Heidelberg.

Son modèle a été adopté par le canton des Grisons, qui effectuera des tests à grande échelle à partir de mercredi. Il est prévu d'effectuer 20'000 tests par semaine.

Les tests doivent être répétés, les tests de masse réalisés à une seule reprise ne s’avérant efficaces qu’à court terme. Si 30% de la population mobile peut être testée régulièrement, le taux de positivité et le taux de reproduction pourraient être maintenus bas à long terme, explique dans le Sonntagsblick Martin Bühler, chef de l'état-major cantonal grison.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus