Les ormes menacés par un nouvel insecte parasite

Un nouveau parasite menace depuis quelque temps les ormes en Europe. Cet insecte provenant ...
Les ormes menacés par un nouvel insecte parasite

Les ormes menacés par un nouvel insecte parasite

Photo: Keystone

Un nouveau parasite menace depuis quelque temps les ormes en Europe. Cet insecte provenant d'Asie orientale, nommé Aproceros leucopoda (tenthrède en zig-zag de l'orme), a été observé pour la première fois en Suisse. Il peut dévorer toutes les feuilles d'un arbre.

Cet insecte a déjà été recensé en 2003 en Pologne et en Hongrie sur plusieurs espèces d'ormes. Entretemps, il s'est répandu dans 18 pays européens. En juin dernier, il a été découvert pour la première fois en Suisse, dans le canton de Zurich, sur des ormes de montagne, a indiqué lundi l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Les spécialistes supposent que cet insecte continue de se propager. Pour les ormes, une espèce déjà fortement décimée par la graphiose ou 'peste de l'orme', ce ravageur représente une menace supplémentaire.

Quatre générations par année

Les tenthrèdes en zig-zag de l'orme semblent se reproduire de manière asexuée. Pour l'heure, on n'a pas observé de mâles. Les femelles mesurent entre 6 et 10 millimètres et sont de couleur noire à brune, avec des ailes transparentes et des pattes claires.

Elles pondent jusqu'à 50 oeufs en bordure des feuilles. Après quatre à huit jours, les larves éclosent. Leur manière typique de dévorer les feuilles en zig-zag a donné son nom à cet insecte envahissant. Les larves des derniers stades dévorent la totalité des feuilles, à l'exception de la nervure centrale plus épaisse, si bien que les ormes infestés par peuvent se trouver totalement défoliés.

Après plusieurs années de telles attaques, les ormes sont affaiblis et davantage vulnérables à d'autres parasites. Les moyens de lutte sont très limités. L'utilisation de pesticides dans d'autres pays, par exemple, n'a pas été couronnée de succès.

Le cycle biologique complet de la ponte à l'éclosion des imagos nécessite de 24 à 29 jours. L'Aproceros leucopoda produit ainsi jusqu'à quatre générations par an, précise le communiqué.

Importé d'Asie orientale

Toutes les espèces d'ormes sont concernées, y compris ceux de culture. Ceux qui sont élevés comme arbres résistant à la graphiose ne sont pas à l'abri des attaques des Aproceros leucopoda.

Ces insectes ont vraisemblablement été transportés en Europe avec des plantes importées d'Asie orientale. En Suisse, on ne connaît pas de région touchée par une concentration particulière et on ne peut pas prévoir dans quelles régions la propagation pourrait se développer.

Pour l'instant, l'insecte est apparu de manière ponctuelle dans des aires éloignées les unes des autres. Il vole très bien et peut aussi se déplacer de manière passive avec le trafic.

/ATS
 

Actualités suivantes