Les femmes progressent inégalement selon les partis

L'année 2019 fera date dans la progression de la représentation féminine à Berne, qui bondit ...
Les femmes progressent inégalement selon les partis

L'année 2019 fera date dans la progression de la représentation féminine à Berne, qui bondit de 30% à 84 sièges au Conseil national. Les femmes créent en outre la surprise dans plusieurs cantons en réalisant des scores inédits.

Dans le canton de Vaud, ce sont deux femmes qui réalisent les meilleurs scores pour le Conseil des Etats, à savoir la verte Adèle Thorens et la socialiste Ada Marra, qui font la course en tête, loin devant le PLR Olivier Français. Au National, plusieurs élues vaudoises réalisent d'excellents scores, notamment le duo rose-vert et la PLR Isabelle Moret, qui tutoient les premières places.

A Genève, les femmes cartonnent également dans les deux Chambres. Tandis que la représentation féminine est doublée au Conseil national, passant de trois à six, la verte Lisa Mazzone domine très clairement la course au Conseil des Etats.

Nouvelles venues dans le jeu

Les délégations valaisanne, jurassienne et neuchâteloise au Conseil national ne comptent en revanche aucune femme. Dans ces deux derniers cantons toutefois, une femme siégera à la Chambre des cantons lors de cette législature. En Valais le jeu reste ouvert pour les Etats: si Marianne Maret maintient sa candidature, le deuxième tour dira si elle parvient à conserver le deuxième fauteuil en mains PDC.

A Neuchâtel, la vague verte et l'effet femmes se sont conjugués pour porter Céline Vara au Conseil des Etats et ce, dès le premier tour. Une jeune femme crée également la surprise à Fribourg, en décrochant une troisième place dans la course au Conseil des Etats. La députée PLR Johanna Gapany, âgée de 31 ans, talonne en effet le PDC sortant Beat Vonlanthen et devance l'UDC Pierre-André Page.

La gauche plus favorable aux femmes

La proportion de femmes augmente de façon très inégale sous la Coupole en fonction des partis. Si les principaux partis de gauche comprennent un nombre important de femmes dans leurs représentants à Berne (64,1% pour le PS et 60,7% pour les Verts), les partis bourgeois ont en revanche une délégation féminine beaucoup plus faible.

Parmi eux, c'est l'UDC qui compte le moins de femmes parlementaires dans ses rangs avec 24,5%. Le PDC fait à peine mieux avec 28%, tandis que les élues PLR représentent 35,7%.

/ATS
 

Actualités suivantes