Les cas de rougeole ont doublé en mars

Cinquante-cinq cas ont été rapportés à la Confédération.
Les cas de rougeole ont doublé en mars

Les cas de rougeole ont doublé en mars

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Les cas de rougeole continuent d'augmenter en Suisse. Près d'une centaine ont été enregistrés depuis le début de l'année, avec une forte croissance en mars. Outre l'incitation à la vaccination, d'autres mesures sont désormais nécessaires, estime la Confédération.

Au total, nonante-sept cas ont été enregistrés depuis début janvier, indique lundi le bulletin hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Par comparaison, seuls quinze cas avaient été rapportés durant les trois premiers mois de 2018.

Cinquante-cinq cas de rougeole ont été signalés durant le seul mois de mars. Cela représente pratiquement un doublement du nombre de cas depuis le début de l'année.

Pour que la rougeole puisse être éliminée en Suisse, il faudrait que 95% des enfants et la totalité des adultes nés après 1963 soient vaccinés. Ce but n'est pas atteint. L'OFSP estime que des mesures supplémentaires doivent être prises pour empêcher l'extension de la maladie.

L'identification des personnes en contact avec des individus infectés, notamment dans les garderies, et l'exclusion des écoles touchées des enfants et jeunes gens non vaccinés sont notamment nécessaires. La vaccination de l'entourage des malades et la vaccination post-exposition sont également promues.

Client venu de France voisine

Plusieurs poussées de rougeole ont déjà été recensées en Suisse cette année, dont cinq cas à Genève entre le 12 janvier et le 5 février. Une mère, son jeune enfant et trois employés d'hôtel ont été touchés. Le premier cas, à l'hôtel, avait été infecté par un client venu de France voisine.

Ce pays constate lui-même une recrudescence des cas de rougeole depuis fin 2017, à la faveur d'une baisse de la couverture vaccinale. Environ 2800 cas y ont été comptabilisés en 2018, dont trois mortels.

Passagers d'avion

Dans les régions de Saint-Gall et Zurich, six cas ont été enregistrés entre le 27 janvier et le 21 février. Infecté aux Philippines, le premier malade avait transmis l'infection à deux autres personnes durant son vol de retour, puis à son frère et à un représentant du corps médical. Son frère avait infecté un autre soignant.

Les passagers du vol ont été informés par l'OFSP du risque d'être aussi touchés, de l'opportunité de se faire vacciner préventivement, et de l'importance de se tenir à distance des bébés et des femmes enceintes. Ils ont été invités à indiquer leur statut vaccinal et leur canton de résidence.

Berne et Neuchâtel en février

La plus importante poussée de rougeole a été constatée en février dans les cantons de Berne et de Neuchâtel, avec respectivement 17 et huit cas. Berne a signalé près de 40 cas du 1er janvier à la mi-mars. Une cinquantaine d'élèves se sont vus interdits d'école.

L'université de Zurich a annoncé deux cas en mars, probablement liés. L'établissement en a informé par courriel ses 25'000 étudiants et 9000 collaborateurs, et les a invités à se faire vacciner.

La rougeole est une maladie très contagieuse, qui peut causer des complications débilitantes voire fatales, y compris l'encéphalite, la pneumonie et une perte de vision permanente.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus