Les acteurs du Grand Fribourg continuent d'en dévoiler les contours

Les acteurs chargés de penser le Grand Fribourg, une commune de quelque 74'000 habitants, dévoilent ...
Les acteurs du Grand Fribourg continuent d'en dévoiler les contours

Les acteurs du Grand Fribourg continuent d'en dévoiler les contours

Photo: KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ

Les acteurs chargés de penser le Grand Fribourg, une commune de quelque 74'000 habitants, dévoilent les volets de la fusion touchant aux écoles et à la société ainsi qu'au développement. Le vivre ensemble et le bien-être en sont les moteurs.

Les groupes de travail révèlent les contours du Grand Fribourg par domaines. Après les finances, l'histoire et l'identité il y a dix jours, la politique et l'administration lundi dernier, l'entretien et la technique vendredi, c'était au tour lundi à Granges-Paccot des écoles et de la société ainsi que du développement.

Le groupe de travail s'intéressant aux écoles et à la société a travaillé sur une vaste thématique, ont indiqué les responsables devant la presse. Celle-ci englobe les écoles, la jeunesse, les seniors, la culture, le sport, les sociétés locales, l’animation socio-culturelle, les affaires sociales et la vie en société.

Abonnement de bus gratuit

Les membres du groupe proposent de garantir l’existence et la proximité des prestations actuelles et d’harmoniser vers le haut les bonnes pratiques existantes. S’agissant des transports publics, ils veulent offrir l’abonnement aux élèves du Cycle d’orientation (CO), soit les trois dernières années d'école obligatoire.

Le groupe estime toutefois que les autorités de la commune fusionnée devront aussi se prononcer sur la gratuité pour les élèves du degré primaire. Il propose encore de créer un axe fort pour une véritable politique de l’enfance et de la jeunesse, ainsi que des maisons de quartier qui joueront le rôle de lieux de rencontre et d’information pour toutes les générations.

L'objectif consiste à encourager le vivre ensemble. Le leitmotiv est revenu dans toutes les présentations intervenues ces derniers jours. Il résume bien le propos de base du projet visant à faire fusionner neuf communes (Avry, Belfaux, Corminboeuf, Fribourg, Givisiez, Granges-Paccot, Marly, Matran et Villars-sur-Glâne).

Au service du bien-être

Le domaine du développement n'y échappe pas. Les membres du groupe de travail ad hoc ont dit s'être accordés sur deux principes: mettre le développement de la commune fusionnée au service du bien-être de la population et prendre en compte de manière équilibrée tout le territoire compris dans le périmètre du Grand Fribourg.

Plus loin, le groupe propose d'asseoir l’image de Fribourg comme ville d’histoire et de rivières, en valorisant le patrimoine bâti et industriel et les cours d’eau du périmètre. Il souhaite que l’aménagement du territoire permette de maîtriser la densification, de protéger la biodiversité et de rapprocher milieux urbain et rural.

Les membres du groupe de travail ambitionnent encore de limiter le trafic individuel motorisé et le trafic de transit. A cet effet, ils entendent développer les transports publics, les routes de contournement et les axes de mobilité douce.

Zone d'activité nationale

Le groupe juge enfin nécessaire de dynamiser l’économie de la commune en désignant une zone d’activité nationale, en valorisant Fribourg comme un lieu d’études et en accroissant la capacité hôtelière. Si bon nombre des propositions ont été développées dans le cadre de l’Agglo, il est d’avis qu’une fusion permettra d’améliorer la priorisation des mesures sur l’ensemble du territoire.

/ATS
 

Actualités suivantes