Les Romands ont davantage peur du chômage que de la guerre

La guerre est la plus grande peur des Suisses, indique un sondage représentatif. Mais elle ...
Les Romands ont davantage peur du chômage que de la guerre

Les Romands ont davantage peur du chômage que de la guerre

Photo: Keystone

La guerre est la plus grande peur des Suisses, indique un sondage représentatif. Mais elle est davantage redoutée en Suisse alémanique que dans les autres régions. Les Romands craignent avant tout le chômage.

Ils s'inquiètent en deuxième lieu pour leur santé, tandis que le stress constitue le troisième souci mentionné. Seul un tiers d'entre eux - pour une proportion de 43% au niveau national - a cité la guerre comme principale préoccupation, révèle une étude réalisée par l'institut LINK en collaboration avec le portail Internet d'informations Bluewin.ch.

Un Alémanique sur deux a en revanche décrit les conflits armés comme sa plus grande peur. Les germanophones se sentent également nettement moins rassurés face à la migration que leurs compatriotes francophones: cette problématique arrive outre-Sarine en cinquième position, alors qu'elle n'occupe que le 10e rang en Suisse romande.

Les Suisses italiens craignent en premier lieu le stress, suivi de la criminalité et du chômage. Au niveau national, derrière la guerre, les thèmes de l'environnement et du climat, du stress, et de la criminalité constituent les 2e, 3e et 4e soucis de la population.

Pour réaliser ce sondage, 1311 personnes âgées de 15 à 74 ans ont été interrogées. Toutes utilisent Internet au moins une fois par semaine.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus