Les 150 ans de l'égalité des droits des juifs célébrés à Berne

Après un vote historique le 14 janvier 1866, les juifs de Suisse ont eu accès à la liberté ...
Les 150 ans de l'égalité des droits des juifs célébrés à Berne

Les 150 ans de l'égalité des droits des juifs célébrés à Berne

Photo: Keystone

Après un vote historique le 14 janvier 1866, les juifs de Suisse ont eu accès à la liberté d'établissement. Un événement a été organisé dimanche à Berne en présence du président de la Confédération Johann Schneider-Ammann pour célébrer cet anniversaire.

'La Suisse ne serait pas ce qu'elle est sans ses citoyens juifs: un pays ouvert et tolérant, doté d'une économie forte ainsi que d'une diversité culturelle', a déclaré M. Schneider-Ammann, selon le texte de son discours. Il a évoqué la situation des juifs avant le vote de 1866.

La constitution de 1848 réservait la liberté d'établissement aux Suisses de confession chrétienne. Pour le chef du gouvernement, cela montre que 'le rapport de nos aïeux avec la communauté juive était ambivalent'.

Jusqu'alors, les juifs n'avaient le droit de s'installer que dans les villages argoviens d'Endingen et de Lengnau. L'ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss est elle-même originaire d'Endingen.

Depuis cette émancipation, l’histoire des juifs de Suisse a été un succès, a déclaré Herber Winter, président de la Fédération suisse des communautés israélites, d'après un communiqué de la FSCI. 'Aujourd’hui, nous ne sommes pas simplement bien intégrés, nous sommes devenus partie intégrante de ce pays et de cette société'.

Mesures de protection

Bien que le peuple ait accepté à 53,2% l'égalité des droits en 1866 'l'antisémitisme n'a pas encore totalement disparu de notre pays', a souligné Johann Schneider-Ammann. Face à des événements comme les attentats de Paris survenus en janvier 2015, il est compréhensible que la communauté juive ressente le besoin d'être mieux protégée.

Fin 2014, le Conseil fédéral a décidé de renforcer les dispositifs de sécurité du pays. Un groupe de travail du département de la défense et des représentants de la communauté juive compte élaborer des mesures pour mieux protéger les quelque 18'000 citoyens juifs établis en Suisse.

S'intégrer et rester

M. Schneider-Ammann a établi un parallèle entre les nouveaux migrants et les juifs. 'Si ces migrants suivent l'exemple des juifs en montrant qu'ils veulent s'intégrer et rester dans notre pays, alors l'immigration peut aussi être bénéfique'.

Il a conclu en soulignant que l'identité d'un pays n'implique pas l'uniformité de ses citoyens et citoyennes. 'Il est bien plus important que tous puissent le considérer comme leur patrie, sans devoir renoncer à leurs propres valeurs', a estimé le président de la Confédération.

A l'occasion de ce 150e anniversaire, des oeuvres d'artistes juifs en Suisse seront présentées. Une exposition itinérante de photos d'Alexander Jaquemet illustre par exemple la pluralité de la population juive à travers les portraits de quinze personnalités. Le court métrage '150 ans en 150 secondes' rappelle les principales étapes de l'émancipation des juifs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes