Légère baisse des signalements de maltraitance infantile à Zurich

Le nombre de signalements de maltraitance envers les enfants a légèrement baissé, en 2018, ...
Légère baisse des signalements de maltraitance infantile à Zurich

Le nombre de signalements de maltraitance envers les enfants a légèrement baissé, en 2018, à l'hôpital pédiatrique de Zurich. Au total, 528 cas ont été annoncés, soit 23 de moins qu'une année auparavant.

Malgré ce recul, le nombre de signalements est le deuxième plus élevé depuis la création du service hospitalier de protection de l'enfance et de conseil aux victimes, en 1963, a communiqué lundi l'hôpital zurichois. 'Trop d'enfants et d'adolescents sont encore victimes de mauvais traitements', écrit l'établissement.

La négligence des devoirs parentaux (+1,8 point de pourcentage sur un an) constitue la catégorie dont l'augmentation relative est la plus marquée. Elle représente désormais 13% des cas. La maltraitance psychologique arrive en deuxième position (+1,6 point de pourcentage, 23% des cas).

Abus sexuels et maltraitance physique les plus répandus

Les cas d'abus sexuels et de maltraitance physique sont les plus répandus. Ils représentent 30% chacun de tous les signalements. Leur proportion a baissé, respectivement de 3,6 points de pourcentage et de 0,8 point de pourcentage.

Une maltraitance a pu être établie avec certitude pour 357 cas. Des mesures ont été prises et des offres de soutien proposées pour les enfants concernés. Dans 32 cas, toute maltraitance a pu être écartée. Enfin, 139 cas restent inexpliqués. Dans ces situations, le service veille à ce que des tiers ou des institutions entourent l'enfant et sa famille.

/ATS
 

Actualités suivantes