Le travail à la frontière a par contre augmenté

Les recettes de l'Administration fédérale des douanes ont fortement reculé en 2015. Le travail ...
Le travail à la frontière a par contre augmenté

Le travail à la frontière a par contre augmenté

Photo: Keystone

Les recettes de l'Administration fédérale des douanes ont fortement reculé en 2015. Le travail à la frontière a en revanche été plus intense, notamment en raison des records enregistrés en matière de migrations.

La migration, la criminalité transfrontalière et la contrebande ont à nouveau fortement occupé l'Administration fédérale des douanes (AFD) en 2015. Les recettes ont toutefois reculé de 8% à 21,7 milliards de francs.

En raison de la forte augmentation de la migration, le Corps des gardes-frontière (Cgfr) a dû réduire ses prestations dans certains services, a indiqué mardi son chef Jürg Noth lors de la présentation du bilan annuel de l'AFD à Bâle.

Situation sous contrôle

En transférant du personnel en fonction des besoins sur les points chauds de la migration, les douanes ont toujours eu la situation sous contrôle. Toutefois, à la fin de l'année, le corps est arrivé aux limites de ses capacités. L'engagement de spécialistes de la police militaire a été étudié afin de faire face à une éventuelle hausse des arrivées de migrants.

Le nombre de cas de séjour illégal a atteint un record (31'308 cas, +118%), soit plus double de l'année précédente. C'est le Tessin qui arrive une nouvelle fois en tête avec 10'873 cas. Il est suivi par l'est de la Suisse (6979 cas), le nord de la Suisse (6433) et Valais et Vaud (5367).

Forte hausse des demandes d'asile

Sur l'ensemble de 2015, 18'036 personnes ont déposé une demande d'asile auprès du Corps des gardes-frontière contre 6347 en 2014. Les passeurs ont aussi augmenté leurs activités: 466 cas ont été découverts en 2015 contre 384 l'année précédente.

Le Cgfr a arrêté 19'942 personnes recherchées, soit une hausse de 8% par rapport à l'exercice précédent: 3357 étaient frappées d'interdiction d'entrée en Suisse et 6386 se trouvaient sous mandat d'arrêt.

En 2015, les gardes-frontière ont saisi 2243 armes prohibées (2730 en 2014). Ils ont aussi mis la main sur 2193 documents falsifiés (1619) et 367 documents détenus illégalement (255).

Cocaïne et héroïne

Les saisies de cocaïne se sont élevées à 121 kg contre 58 kg l'année précédente. Les saisies d'héroïne ont baissé, passant de 76 kg en 2014 à 14 kg en 2015.

Les saisies de contrefaçons d'articles de marque ont fortement diminué: 12'458 en 2015 contre 32'317 l'année précédente. Les importations illégales de médicaments ont très légèrement diminué, passant de 1225 cas en 2014 à 1134 cas en 2015.

Les inducteurs de l'érection constituent 51% des saisies, devant les somnifères et les calmants (15%) et les produits amincissants (13%). Les saisies de produits dopants (569 cas contre 482 en 2014) ont par contre augmenté.

Les postes de recettes les plus importants sont la TVA (10 milliards de francs contre 11,7 milliards en 2014) et l'impôt sur le tabac (2,2 milliards contre 2,26 milliards en 2014). La valeur des marchandises importées s'est établie à 242,6 milliards de francs (252,5 milliards en 2014). Celle des marchandises exportées a atteint 279,2 milliards (285,2 milliards en 2014).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus