Le président du PLR Philipp Müller vilipende le PS et l'UDC

Le président du PLR a exhorté les membres de son parti à se mobiliser pour les élections du ...
Le président du PLR Philipp Müller vilipende le PS et l'UDC

Le président du PLR Philipp Müller vilipende le PS et l'UDC

Photo: Keystone

Le président du PLR a exhorté les membres de son parti à se mobiliser pour les élections du 18 octobre. L'objectif est clair: dépasser le parti socialiste et devenir la deuxième force politique du pays, a-t-il lancé aux 220 délégués réunis samedi à Brigue (VS).

Le PLR a engrangé des 'résultats réjouissants' dans plusieurs cantons. Il s'agit maintenant de 'continuer sur cette lancée. Notre leitmotiv doit être: c'est maintenant ou jamais', a souligné Philipp Müller.

Le président du PLR a critiqué 'la gauche gaspilleuse', dont 'la politique de redistribution' est menée 'par une bande d'envieux et de jaloux'. Il a également pointé du doigt les offensives 'isolationnistes' de l'UDC.

'Depuis 2011, 30% d'entreprises en moins ont choisi de s'implanter en Suisse. Et le PS applaudit', a vilipendé Philipp Müller. Il a également critiqué l'initiative contre l'immigration de masse - dont la mise en oeuvre 's'avère aussi complexe que la quadrature du cercle' - et l'initiative de la gauche sur l'impôt sur les successions qui 'encourage les jalousies et l'égalitarisme'.

Enervantes querelles de partis

Le PLR revendique indépendance et autonomie. 'Cependant, il est important que les partis de droite collaborent lorsqu'ils partagent le même point de vue. Les gens veulent de vraies solutions. Les querelles entre partis les énervent', a estimé Philipp Müller.

'Il va de soi que nous souhaitons aussi une majorité de droite dans les chambres fédérales. Mais l'apparentement de listes seul n'est pas garant de victoire'.

Philipp Müller a conclu son discours en mettant l'accent sur la cohésion. Une valeur qui, selon lui, réunit les Suisses, les campagnes et les villes, les jeunes et les seniors.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes