Le président de la Confédération prévoit une minute de silence

Le président de la Confédération Guy Parmelin appelle à une minute de silence le 5 mars à midi ...
Le président de la Confédération prévoit une minute de silence

Le président de la Confédération prévoit une minute de silence

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Le président de la Confédération Guy Parmelin appelle à une minute de silence le 5 mars à midi pour les près de 9300 personnes décédées du Covid-19 en Suisse. Les églises pourraient faire sonner les cloches à la mémoire des victimes.

Après discussion avec les deux Chambres fédérales, le gouvernement ne veut pas, pour l'instant, organiser une cérémonie commémorative. 'Ce n'est pas le bon moment', notamment pour des aspects épidémiologiques et sécuritaires, a déclaré M. Parmelin dimanche au 19:30 de la RTS.

Le président de la Confédération va néanmoins appeler à ce qu'une minute de silence soit respectée à midi le vendredi 5 mars, date du premier décès en Suisse, en 2020, dû au Covid-19.

'Tout le monde connait une personne qui a été malade ou quelqu'un qui a perdu un proche. Cela permettra une certaine réflexion à cette pandémie, en toute simplicité', a-t-il déclaré.

Sur le site du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR), le ministre rappelle en parallèle la trajectoire de son père, tombé malade du Covid-19 au début de la pandémie, et de sa famille. L'issue de la maladie a été heureuse.

Personnel soignant

'Ma famille a eu de la chance, mais cela n’a pas été le cas de tout le monde'. M. Parmelin étend le moment d'arrêt prévu le 5 mars 'à ceux qui sont actuellement malades et à ceux qui souffrent de séquelles et doivent lutter chaque jour pour récupérer toutes leurs facultés. Pensons aussi à ceux qui les soutiennent dans ce combat, la famille, les amis et le personnel soignant', écrit-il.

Le président de la Confédération souhaite que cela ne soit pas seulement un moment de tristesse, mais aussi 'l’occasion pour chacun de nous de puiser de la force dans la solidarité et l’amitié'. 'Tous ensemble, pas à pas, nous vaincrons la pandémie pour que cette année ne soit qu’un mauvais souvenir', conclut le message.

Journée de deuil à Pâques

Selon le SonntagsBlick, les églises nationales préparent elles une journée de deuil à Pâques. Les détails ne sont pas encore réglés.

L'Eglise catholique veut organiser des commémorations pour les victimes du coronavirus dans tous les diocèses le 29 mars, a confirmé au journal une porte-parole de la conférence épiscopale suisse.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus