Le pionnier de l'aviation Oskar Bider s'est tué il y a 100 ans

Il y a 100 ans, le 7 juillet 1919, Oskar Bider s'est tué à l'aérodrome de Dübendorf (ZH) lors ...
Le pionnier de l'aviation Oskar Bider s'est tué il y a 100 ans

Le pionnier de l'aviation Oskar Bider s'est tué il y a 100 ans

Photo: KEYSTONE/SAMMLUNG DETTWILER/ANONYMUS

Il y a 100 ans, le 7 juillet 1919, Oskar Bider s'est tué à l'aérodrome de Dübendorf (ZH) lors d'une démonstration d'acrobaties aériennes. Il avait 28 ans. C'était un des pionniers de l'aviation suisse. Sa renommée a dépassé les frontières helvétiques.

Oskar Bider a été le premier pilote à franchir les Pyrénées, le 24 janvier 1913. Parti de Pau, dans le sud-ouest de la France, sur son monoplan Blériot, il a réussi à effectuer les 510 km qui le séparaient de Madrid en cinq heures et 32 minutes.

Né en 1891 à Langenbruck (BL), Oskar Bider avait dans un premier temps choisi de devenir paysan. Durant une année, il a exercé ce métier en Argentine dans le Gran Chaco. A son retour en Suisse, il s'est tourné vers l'aviation.

Ecole de pilotes de Louis Blériot

En 1912, il est entré dans l'école de pilotes de Louis Blériot, à Pau. Il a obtenu son brevet international de vol après un mois seulement.

Revenu en Suisse, Oskar Bider fut un des pères fondateurs de l'aviation tant militaire que civile. En mars 1913, il a assuré la première liaison postale par avion en Suisse, entre Bâle et Liestal.

En juillet 1913, il a effectué la première grande traversée des Alpes, entre Berne et Milan via Domodossola. Au retour, il a relié Milan à Bâle, battant du même coup le record suisse d'altitude avec 3600 mètres.

En décembre 1913, à bord d'un nouveau monoplan Blériot, il a effectué une liaison directe Paris-Berne. A cette occasion, il a battu le record suisse de distance en parcourant les 451 km en quatre heures et 21 minutes. En avril 1914, il a réalisé le premier survol des Alpes avec passagers.

Chef-pilote et instructeur

En été 1914, lorsque la Première Guerre Mondiale a éclaté, la Suisse décide de se doter d'une aviation militaire. Oskar Bider a fait partie des huit premiers pilotes de cette unité. En 1915, il fut promu chef-pilote de la toute jeune troupe d'aviation et a été instructeur durant le reste de la guerre.

Une fois le conflit terminé, Oskar Bider a consacré tous ses efforts à la création d'une compagnie nationale de tourisme aérien, un projet qu'il n'a jamais vu se réaliser. Après sa mort tragique à Dübendorf, toute la Suisse a porté le deuil.

Il a été enterré le 10 juillet 1919 à Langenbruck avec sa soeur Julie Helene. Elle s'est suicidée après avoir appris la mort de son frère.

https://www.oskar-bider-archiv.ch/

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus