Le parquet ouvre une procédure pénale contre Thomas Borer

L'affaire kazakhe aura aussi des suites judiciaires pour Thomas Borer. Le Ministère public ...
Le parquet ouvre une procédure pénale contre Thomas Borer

Le parquet ouvre une procédure pénale contre Thomas Borer

Photo: KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

L'affaire kazakhe aura aussi des suites judiciaires pour Thomas Borer. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé mercredi qu'il allait poursuivre non seulement l'ex-conseiller national Christian Miesch mais aussi l'ancien ambassadeur, pour corruption.

Le MPC attend la notification de levée de l'immunité de M. Miesch pour ouvrir une procédure pénale, a indiqué l'autorité à Keystone-ats. L'ancien élu sera poursuivi pour soupçon de corruption passive et acceptation d'un avantage, M.Borer pour corruption active et octroi d'un avantage.

Selon une dénonciation anonyme, l'élu bâlois aurait transmis le 4 mars 2015 au lobbyiste Thomas Borer une facture de 4635 francs pour un abonnement général CFF de 1ère classe au titre de ses activités de secrétaire de l'intergroupe parlementaire Suisse-Kazakhstan.

Or il détenait déjà un AG en tant qu'élu. Selon Thomas Borer, la somme versée à Christian Miesch l'aurait été par erreur et viendrait d'une erreur de comptabilité. Le Bâlois aurait rendu l'argent. Le Parlement a décidé mercredi de lever l'immunité parlementaire de M.Miesch.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus