Le parlement thurgovien enfin au complet après la fraude électorale

Le dernier des 130 sièges du parlement thurgovien a été attribué mercredi, suite à la fraude ...
Le parlement thurgovien enfin au complet après la fraude électorale

Le parlement thurgovien enfin au complet après la fraude électorale

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Le dernier des 130 sièges du parlement thurgovien a été attribué mercredi, suite à la fraude électorale du 15 mars. Ce mandat va finalement aux Vert'libéraux. Le dépouillement avait été entaché d'une substitution de listes du PVL par des listes de l'UDC.

Le Grand Conseil a approuvé l'attribution du siège manquant au PVL à l'unanimité des 114 députés présents. Les Vert'libéraux détiennent donc finalement neuf sièges au lieu de huit et l'UDC 45 au lieu de 46. Elle reste la plus grande force politique du canton. Cet épilogue met un terme institutionnel à l'affaire.

Un suspect sous enquête pénale

Sur le plan judiciaire, le procédure pénale n'est, en revanche, pas encore bouclée. La semaine dernière, le Ministère public avait indiqué qu'entre 86 et 99 listes non modifiées du PVL avaient été dérobées à Frauenfeld lors du dépouillement de l'élection au Grand Conseil concernant le district du chef-lieu. Elles ont été remplacées par des listes non modifiées de l'UDC.

La manipulation était visible à l'oeil nu. Le Ministère public a ouvert une enquête pénale contre un suspect dont l'identité est connue mais non révélée.

Modifications légales attendues

En tant que maire de Frauenfeld, le député Anders Stokholm (PLR) s'est excusé pour le dépouillement chaotique survenu dans sa ville. Un rapport d'expert propose d'introduire désormais un contrôle de plausibilité lors d'élections. Une députée socialiste a elle demandé une révision de la loi électorale pour empêcher ce type de fraude à l'avenir.

Les 130 sièges du nouveau Grand Conseil thurgovien sont répartis de la manière suivante: UDC 45 (+1), PLR 18 (-2), PDC 18 (-2), Verts 15 (+6), PS 14 (-3), PVL 9 (+2), PEV 6 (+1) et UDF 5 (-). Le PBD a perdu ses trois sièges et se trouve éjecté du parlement.

/ATS
 

Actualités suivantes