Le chef de l'armée André Blattmann va quitter ses fonctions

Le chef de l'armée André Blattmann, âgé de 60 ans, quittera son poste le 1er janvier 2017. ...
Le chef de l'armée André Blattmann va quitter ses fonctions

Le chef de l'armée André Blattmann va quitter ses fonctions

Photo: Keystone

Le chef de l'armée André Blattmann, âgé de 60 ans, quittera son poste le 1er janvier 2017. Le Conseil fédéral a accepté mercredi son départ décidé d'un commun accord entre l'intéressé et le chef du Département de la défense Guy Parmelin.

André Blattmann, en poste depuis le 1er mars 2009, aurait dû prendre sa retraite début 2018. Après son départ, il restera à disposition jusqu'en mars 2017, a précisé le ministre de la défense devant les médias.

Conformément à la loi, il recevra son salaire jusqu'en mars 2018. Le conseiller fédéral n'a pas voulu en dévoiler le montant. 'Certaines choses sont assez confidentielles.'

Le bon moment

Le conseiller fédéral Guy Parmelin et le chef de l'armée ont jugé le moment opportun pour un changement à la tête de l'institution, après l'approbation par le Parlement du développement de l'armée et avant les travaux de mise en oeuvre.

'Nous avons atteint la fin d'un cycle et il est préférable que la mise en oeuvre, qui ne sera pas simple et devrait s'étaler sur 3-4 ans, soit dirigée par une autre personne', a déclaré Guy Parmelin.

D'autant plus que l'entrée en vigueur de la réforme, prévue pour 2017, a été retardée par les Chambres fédérales. 'Il aurait été absurde que je commence le projet, que je parte six mois après et qu'une autre personne le reprenne', a ajouté André Blattmann.

Pendant le reste de 2016, il s'occupera de la phase de pré-préparation du projet, a complété Guy Parmelin, estimant que le chef de l'armée ne bénéficiera pas 'd'un pont d'or' jusqu'à la retraite. 'Il partira avec beaucoup de travail sur les épaules.'

Après un scandale

André Blattmann a repris l’armée dans une phase difficile après le scandale qui avait forcé son prédécesseur, Roland Nef, à démissionner, a rappelé le conseiller fédéral. Il a su regagner la confiance des troupes, de l’économie, du monde politique et de la population. Il a également contribué à la réussite du projet de développement de l'armée.

Parmi les points noirs de son mandat, André Blattmann a mentionné sa difficulté à expliquer la nécessité de moderniser les camions militaires 'Duro', projet finalement accepté par le Parlement. Quant à l'échec en votation de l'avion de combat Grippen, il estime que le projet était trop important pour qu'il en porte seul la responsabilité.

André Blattmann est entré en 1984 dans l'armée dans le corps des instructeurs des troupes d’aviation. Il a été nommé chef d’état-major du corps d’armée en 2001 et officier général adjoint du chef de l’armée en 2006. En 2008, il devient remplaçant du chef de l’armée.

Succession

Une commission de sélection sera prochainement mise sur pied avec de choisir son successeur. Elle sera composée de personnes internes au Département.

Guy Parmelin a émis le souhait d'élargir le cercle à des personnes externes issues par exemple des cantons. Le conseiller fédéral espère qu'un candidat pourra être nommé assez tôt dans la 2e partie de l'année. Selon lui, il faut une personne avec de l'entregent et qui connaît très bien la maison. Pas forcément un Romand, il y en a déjà beaucoup parmi les hauts gradés de l'armée, a ajouté le ministre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus