Le canton de Vaud prononce l'état de nécessité

Le canton de Vaud prononce l'état de nécessité: musées, cinémas, salles de théâtre, de sport ...
Le canton de Vaud prononce l'état de nécessité

Vaud ferme ses restaurants mais garde ses commerces ouverts

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Vaud s'aligne sur les autres cantons romands et durcit son dispositif face au coronavirus. Dès mercredi et jusqu'au 30 novembre, il ferme restaurants, lieux culturels et centres de sport. Les commerces restent toutefois ouverts, tout comme les écoles et les garderies.

Le Conseil d'Etat vaudois, qui n'avait divulgué vendredi que de légers ajustements à son dispositif, aurait initialement dû communiquer mercredi. Il a toutefois précipité ses annonces face à la 'gravité' de la situation et la 'croissance fulgurante' des contaminations, a expliqué mardi soir la présidente du gouvernement Nuria Gorrite lors d'une conférence de presse.

'Nous travaillons à la vitesse du virus qui progresse très rapidement', a-t-elle relevé, faisant état d'une situation qui évolue et se dégrade 'minute par minute'. Elle a reconnu qu'une certaine 'espérance' était encore présente vendredi, mais qu'il fallait désormais faire 'face à l'évidence.'

Cette évidence consiste à tenter de préserver des hôpitaux qui seront bientôt saturés, a continué sa collègue Rebecca Ruiz. 'Nous avons encore une petite marge pour les lits en soins intensifs sur le territoire vaudois. Mais nous avons la certitude que ceux-ci seront bientôt tous occupés au vu des contaminations des derniers jours', a relevé la ministre de la santé.

CHUV sous pression

Le directeur du CHUV Philippe Eckert a indiqué que son établissement abritait mardi matin 173 patients atteints du Covid, dont 37 aux soins intensifs. Selon les projections, ces chiffres passeront dimanche à respectivement 250 et 55.

Pour faire face, le CHUV augmente ses capacités d'accueil, comme il l'avait fait lors de la première vague au printemps. Les cliniques privées sont aussi sollicitées. Des transferts de patients vers la Suisse alémanique seront aussi possibles, via la cellule de coordination nationale élaborée par le Service sanitaire coordonné (SSC), a poursuivi M. Eckert.

Les rassemblements privés, sauf certaines exceptions, sont désormais limités à cinq personnes dans le canton de Vaud, contre dix jusqu'ici. De quoi réduire 'drastiquement' les contacts, mais aussi permettre une 'cohérence' entre les cantons romands, a relevé Nuria Gorrite.

Vaud est désormais aligné sur Neuchâtel, Fribourg et le Jura. Il reste toutefois moins restrictif que Genève qui a fermé tous les commerces jugés non essentiels. La situation n'est pas tout à fait la même à Genève, notamment du fait que c'est un canton-ville, a expliqué Mme Gorrite. Elle a assuré que les autorités vaudoises n'avaient pas subi de pression de leurs homologues genevois pour fermer, elles aussi, leurs magasins.

Contrôles renforcés

Concernant ces commerces, le ministre de l'économie Philippe Leuba a souligné qu'il avait fallu trouver 'un équilibre' entre les aspects sanitaires et économiques. Il a ajouté que les autorités sanitaires n'avaient pas décelé de foyers de contaminations dans ces magasins, où 'les prescriptions sont bien suivies', a-t-il dit.

La conseillère d'Etat en charge de la sécurité, Béatrice Métraux, a toutefois prévenu que les contrôles seront 'renforcés' dans ces commerces, ainsi que sur les chantiers et tous les lieux de production. Il en sera de même dans l'espace public. S'il le faut des commerces seront fermés et des amendes, pouvant aller jusqu'à 10'000 francs, seront délivrées, a-t-elle déclaré.

Philippe Leuba a aussi ordonné le télétravail 'partout où cela est possible'. Cela vaut pour les administrations cantonale et communales, mais aussi pour les entreprises privées.

Plan 'sans précédent'

Concernant les lieux de formation, toujours ouverts, Nuria Gorrite a souligné l'importance de limiter 'l'impact de la crise' sur les enfants et adolescents. Raison pour laquelle le sport reste également permis pour les moins de 16 ans, à l'exception des compétitions.

A noter finalement que le gouvernement vaudois tiendra une nouvelle conférence de presse jeudi sur les mesures de soutien à l'économie. Philippe Leuba a promis mardi 'un plan sans précédent et encore plus important que celui annoncé durant la première vague.'

/ATS
 

Actualités suivantes