Le WWF ne s'oppose pas à l'autorisation d'abattre le loup M75

Après s'être attaqué à trop d'animaux, le loup M75 devient indéfendable, même pour le WWF. ...
Le WWF ne s'oppose pas à l'autorisation d'abattre le loup M75

Le WWF ne s'oppose pas à l'autorisation d'abattre le loup M75

Photo: Keystone

Après s'être attaqué à trop d'animaux, le loup M75 devient indéfendable, même pour le WWF. L'organisation de protection de l'environnement renonce à une action en justice visant à empêcher que l'animal soit abattu.

Le WWF ne va pas s'opposer à l'autorisation de tir de ce loup décidée par les services cantonaux de la chasse, a indiqué mardi à l'ats Gabor Bethlenfalvy, responsable des affaires concernant les grands prédateurs. M75 a tué plus de 40 moutons rien qu'entre le 21 janvier et le 8 février dans les Grisons et au Tessin.

Le WWF est arrivé à la conclusion qu'il n'y a pas d'autre choix que d'abattre ce loup qui vient d'Italie. Le nombre d'animaux de rente tués par M75 dans les Grisons justifie à lui seul l'autorisation de tir. L'organisation de protection de l'environnement estime toutefois que les mesures de protection des troupeaux peuvent être améliorées au Tessin.

M75 s'est non seulement distingué par le nombre d'animaux tués, mais aussi par sa manière de procéder. A Trun (GR), il a sauté par-dessus la moitié inférieure d'une porte d'étable qui mesure 113 centimètres de haut, a expliqué à l'ats Hannes Jenny, biologiste à l'office de la chasse et de la pêche du canton des Grisons.

Du Tessin jusqu'en Thurgovie

M75 se déplace souvent et effectue sans difficulté de longs trajets. Il a fait des victimes non seulement au Tessin et dans les Grisons, mais aussi dans le canton de Zurich. Il a ensuite tué des moutons en Thurgovie. Depuis, il est revenu dans les Grisons.

Les dernières traces de M75 ont été repérées près d'Arosa (GR). L'autorisation de tir de 60 jours délivrée par les cantons du Tessin et des Grisons est encore valable pour une trentaine de jours.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus